En toute mauvaise foi!

Je reconnais par avance ma totale mauvaise foi. Il est vrai de circonstance. Avec ce nouveau coup qui nous tombe sur la tête. Même si les talibans promettent une amnistie générale pour tous les fonctionnaires d’Etat. Et pourquoi pas non plus une tournée de cidre breton ou normand ou de pastis provençal et une braderie générale sur le tarmac de Kaboul pris d’assaut par une population apeurée à l’idée de revoir les barbus enturbannés et s’accrochant désespérément aux derniers avions d’exfiltration des ressortissants américains!

Terribles images. Juré, craché: les bienfaiteurs de l’humanité en jupes courtes ont même annoncé une prochaine foire à tout. Tout doit disparaître. Et les jolis visages des femmes afghanes être libérés de leurs carcans et vêtements austères (« noir c’est noir » chantait Johnny) être brûlés en place publique. Ils et surtout elles n’ont pas besoin de pass sanitaire là-bas au pied des montagnes. Et que dire du masque! Quelle liberté incroyable. Elles en ont de la chance de ne pas vivre comme nous pauvres pécheurs sous le joug d’un état dictatorial limite tortionnaire. Vous l’avez vu hier soir le général Macron dans son bel uniforme militaire et en position martiale encore s’inviter sur votre écran et en plus, en direct du Var, à quelques kilomètres du théâtre d’un incendie important et provoquant une autre évacuation: celle de milliers de vacanciers pris au piège par les flammes. Quelle indécence en plus pour nous dire en substance comme un certain Michel Rocard, il y a plus de plus de vingt ans, que notre pays « ne pouvait pas accueillir toute la misère du monde ». La vraiment « Manu » tu exagères…si peu en parlant de flux migratoires indésirables.

Il y a vraiment le feu et…nos chères féministes souvent « bobo » (« Allo maman bobo« ) parisiennes, pourtant toujours promptes à s’émouvoir des conditions du beau sexe dans notre pays, n’ont toujours rien dit sur les mauvaises manières dont vont souffrir nos pauvres afghanes livrées à de sacrés sanguinaires. Elles doivent être en vacances. En maillot une ou deux pièces. Sur une plage abandonnée, coquillages et crustacés. En petite robe vichy (comme la ville de sinistre mémoire pendant l’occupation « petainiste » comme B.B à la Madrague ? Qu’elles en profitent. Cela ne va pas durer. Pas de son pour les ânes bâtés que nous sommes. Et pourtant notre dieu élyséen ne s’est tout de même pas fendu d’un « je vous ai comprises, grillage pour toutes ». De quoi se plaignent-t-elles ?

Et la grande famille du…football parisien (pardon d’avance à ma supportrice préférée du P.S.G et élue ébroïcienne présente dans les tribunes du Parc des Princes pour la reprise de vo(i)lée du club parisien) qui crie à tue-tête « Allah Akbhar Messi ». Mille pardons Stéphanie. C’est pour rire. Qui aime bien châtie bien. Encore que par les temps qui courent il est osé d’utiliser ce verbe. Le messie n’est plus catalan. Ca rime avec taliban. Heureusement que Léo n’est pas Léa. « Il » ne pourrait pas jouer en short et montrer ses genoux. Et se rouler par terre sur le gazon comme son grand ami le brésilien à la fois danseur et footballeur, Neymar. Qui pourtant utilise davantage les crampons que les pointes. Quel mauvais esprit es-tu là ? Grâce aux pétrodollars du Qatar, pays hôte par plus de cinquante degrés mais dans des stades bien climatisés tout de même (un choix scandaleux) de la prochaine coupe du monde de football et surtout bienfaiteur aussi en millions de dollars et « armateur » très professionnel en soutien des talibans. Le petit pays des émirs qui a tout d’un grand (en référence à une ancienne pub automobile) est aussi le bailleur de fonds de ces tribus de guerriers en djellabahs armés jusqu’aux dents! On ne le dira jamais assez. Et dire qu’il subventionne aussi les joueuses du P.S.G, championnes de France qui ont… »damé » pour la première fois le pion aux filles du « docteur » Aulas à Lyon! Bravo Nasser (le président du club de la capitale). Ca mérite bien toutefois des coups de fouet…ce crime de « lèse-Aulas ».

Et les pays des droits de l’Homme et surtout de la Femme, l’Iran et le Pakistan, grands amis des nouveaux maîtres de Kaboul, qui disposent tous deux du feu nucléaire même si le premier le…dément. Un joli verbe que l’on peut transformer avec ou sans burka en nom ou adjectif!

On ne serait pas totalement hostiles à ce qu’ils reçoivent en priorité quelques centaines de milliers de réfugiés et même infiltrés. Ils y seront mieux accueillis que chez nous, du côté de Grande Synthe et de Calais, région du Pas-de-Calais privilégiée par tous ces migrants avant un bien hypothétique départ pour l’Angleterre qui là auront encore plus de raisons légitimes de fuir leur pays d’origine…Mais on ne peut pas accueillir toute la misère, même afghane, qui représentait déjà 16 % des demandeurs d’asile avant le come-back des talibans !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :