A chacun et chacune sa future palme!

A chaque jour son renoncement. Après Laurent Wauquier qui se donne cinq ans supplémentaires pour attendre peut-être son heure (à la fois prudent et réaliste, il ne croit guère visiblement aux chances de la droite pour ce coup-là) c’est au tour aujourd’hui du président du groupe des Républicains du Sénat, Bruno Retailleau, de déclarer forfait pour s’aligner sur la ligne de départ de la future primaire de la droite. Pour « ne pas ajouter du désordre au désordre » déclare-t-il. Oh le vilain menteur…

Cette primaire devient, il est vrai, de plus en plus problématique. Un départage jugé de « Canada dry » une boisson un peu passée de mode, si l’on en croit plusieurs proches de Xavier Bertrand. Qui remarque bien sûr avec le plus grand amusement et plaisir à peine dissimulé le mauvais pli pris par la tournure des événements chez ses amis L.R dont il aura pourtant grand besoin au cas où !

C’est vrai que la voie se dégage fortement pour la présidente de la Région capitale, Valérie Pécresse. Mais quel va être l’intérêt de ce vote en famille réduite désormais ? Un duel de seconds et troisièmes couteaux. Des lames insuffisamment aiguisées face à l’ancienne ministre de Chirac et Sarko. L’ancien chef de l’Etat n’ayant pas, en passant, assez de mots durs pour mépriser cette « ribambelle de candidats ». Sa primaire perdue en 2016 avec deux anciens Premiers ministres, François Fillon et Alain Juppé et notre normand d’adoption élective, l’actuel ministre de l’Economie Bruno Le Maire (qui lui n’a pas de mots assez doux pour vanter les mérites de son Président bien-aimé!) ça avait, il est vrai une autre gueule! Une sélection de caïds ou poids lourds à comparer aux actuels prétendants qui, si l’on excepte la « versaillaise » ne peuvent pas prétendre à jouer des premiers de la classe!

Toujours est-il que dame Pécresse va effectuer aujourd’hui sa rentrée politique sur les terres de son ancien mentor, non pas François Hollande, bien sûr, mais Jacques Chirac. Une pure coïncidence! Elle n’y croisera pas Xavier Bertrand. Autre coïncidence. Peut-être effectuera-t-elle son déplacement avec celui qu’elle s’est choisie pour diriger sa prochaine campagne, Patrick Stéfanini, un habitué du rôle, même si son dernier, tumultueux, aux côtés de François Fillon, s’est terminé plus vite que prévu! Et avec le résultat que l’on sait.

L’une de ses probables rivales à gauche Anne Hidalgo, elle, continue ses préparatifs et…préliminaires amoureux, en vue de lancer son offensive présidentielle mi septembre. Il serait plus surprenant qu’elle renonce à son destin élyséen (elle « culmine » toujours à 7 % dans les enquêtes d’opinions) la reine de Paris (elle aime tellement la petite reine (le vélo) dans les rues de sa capitale)! Sa nouvelle lubie en vigueur dès lundi: sa politique anti voiture matérialisée par une limitation à 30 kilomètres /heures dans les rues de la capitale!

Elle a choisi les bords de la Loire, Blois, où se tiennent les Journées d’été du P.S, ce week-end, pour y retrouver ses chers amis socialistes. C’est si émouvant ces retrouvailles pas très éloignées d’un ex-château royal de la Renaissance. Une époque mais surtout un mot que les socialistes aimeraient bien conjuguer au futur. Ça rappellera de bons souvenirs à l’ancien maire éphémère de cette ville, le grand Jack Lang. Encore que l’ancien ministre de la Culture, idolâtre de François Mitterrand, soit de moins en moins socialiste! Il n’est pas d’ailleurs le seul au sein de cette ex-grande famille politique à la rose fanée!

PS: Elles font aussi leur rentrée, mes « Conquérantes » préférées, les filles du HAC, mais sur une toute autre scène, sportive celle-là. À Cannes pour leur plus long déplacement de la saison. Certes, elles ne descendront pas les marches du Palais des festivals avec la palme d’or. On leur demandera seulement de bien figurer lors de la première journée inaugurale sans tapis rouge du championnat, histoire de bien lancer leur saison et d’obtenir à la fin de celle-ci le premier rôle d’interprétation synonyme d’accession au sein de l’élite du handball féminin. Car elles le…valent bien avec tous leurs dirigeants!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :