Des merguez pour Martinez…et un sacré festival à la tête de l’Association des maires!

Pendant que le chef de l’Etat va aujourd’hui encore donner des chiffres plus précis sur les aides, par centaines de millions, que la République, bonne fille, même si à Marseille on emploie davantage le vocable de la « Bonne mère » et « peuchère » entend déverser pour venir au secours d’une ville en souffrance, il en est un autre qui a fait ses comptes. L’un des plus célèbres moustachus de France, Philippe Martinez qui prépare la rentrée sociale. Avec le lancement d’une manifestation qu’il espère à grande échelle au mois de novembre prochain. Peut-être pas aussi conséquente que le prix jugé trop élevé de la location d’un stand pour sa centrale syndicale, qui, pour la première fois de son histoire, ne va pas participer à la traditionnelle fête de l’Huma le week-end du 10 septembre. Quelle tristesse! C’est la crise mon bon monsieur. Il va sans dire que chez les camarades cégétistes l’annonce de ce forfait a jeté comme un froid sur la saucisse-frites et a suscité des vagues surtout auprès des principales fédérations, notamment celle des cheminots. Ces derniers, pourtant, ne se montrent pas avares en pages de pub dans les colonnes du quotidien communiste, lui aussi bien malade au niveau de ses finances. Pas faciles à remettre sur de bons rails.

Conscient de l’impact de cette décision sur le moral des troupes , Philippe Martinez a néanmoins rassuré ses camarades. En annonçant qu’il irait bien toutefois à cette « grand messe » immuable pour y déguster entre autres des merguez. Ca rime très bien avec Martinez pour ce « fest-noz » sentant bon le parfum de la rentrée sociale. Sans bombardes ni binious et pas davantage de chants celtiques…Ce n’est pas le festival de Lorient.

Il est peu probable qu’il y croisera l’humoriste de moins en moins drôle, Jean-Marie Bigard, dont la tentative d’immersion dans le monde politique tourne au fiasco. Ses prises de position ces deux dernières années, notamment auprès des Gilets jaunes, lui valent aujourd’hui de prendre le bouillon en terme professionnel. Il a dû annuler tout récemment un spectacle qui devait se dérouler à Périgueux en Dordogne. C’est vrai que 27 réservations c’était trop peu pour celui qui au temps de sa gloire faisait le plein avec son affiche « Je mets le paquet ». C’est ce qu’on appelle ne plus faire un carton d’autant plus que son gala s’est transformé en catastrophe en soirée…loto, qui, elle, a déjà près de 300 amateurs de cartes en prévision. L’affront supplémentaire…

Ca sent le roussi pour celui qui un temps se voyait concourir à l’élection présidentielle de 2022! D’autres artistes dans le passé se sont aussi brûlés les ailes en apportant leur soutien à des candidats de droite. Il leur en a également coûté très cher!

Il est tout aussi peu probable que le maire de Cannes, David Lisnard, partagera son sandwich avec les dirigeants communistes à la Courneuve. Il prépare lui sa prochaine présidence de l’Association des maires de France où il devrait succéder à l’ancien ministre mais toujours maire de Troyes, François Baroin, qui, d’une façon très cavalière, a passé tout de même outre aux bons usages démocratiques de cette association en désignant de son propre chef son successeur et ami, maire de Cannes, en couple, façon de parler bien sûr, avec l’actuel vice-président (depuis 12 ans) le socialiste André Laignel, l’inamovible maire d’Issoudun depuis 1977, député d’un seul mandat de 1981 à 1986, ancien président du Conseil général de l’Indre. Pas vraiment un perdreau de l’année!

Reste que la partie n’est peut-être totalement jouée car un prétendant en la personne de Philippe Laurent, l’édile UDI de Sceaux, dans la région parisienne, mais aussi secrétaire général de l’AMF, a annoncé sa candidature. Comme je m’en suis déjà fait l’écho. Ses soutiens sont montés au créneau. A commencer par le maire de Pau, François Bayrou qui n’a pas mâché ses mots pour dénoncer cette manoeuvre pour le moins indélicate. « on ne peut pas accepter un tel oukase » a-t-il déclaré en substance en persiflant au passage sur l’image véhiculée par la cité cannoise, pas forcément la meilleure rassembleuse des réalités communales de notre territoire. C’est vrai que trois casinos, son festival connu dans le monde entier, son tapis rouge, ses stars et starlettes, ses paillettes, sa Croisette, ses commerces de luxe et palaces, ce n’est pas totalement la France, et celle de ses territoires moins bling-bling, ses communes gérées par nombre d’élus non encartés. Ce qui n’est pas le cas de David Lisnard, très engagé contre…Emmanuel Macron, qui, en échange de ne pas partir à la primaire chez les Républicains, cette fois-ci (il a aussi lui le temps d’attendre son tour) se contentera pour le moment de ce « lot de consolation ». Et puis il pourra toujours s’affranchir de ces vilaines accusations en arguant du fait qu’il fait tandem avec un ancien rose foncé de la ruralité dans l’Indre! Ca fait plus terroir…Un fond d’église, la campagne et un slogan « La force tranquille » ça ne vous rappelle rien ?

Pour le fun, il n’aurait peut-être pas été désagréable de voir un autre…édile de plus grande importance s’intéresser à cette élection facile: Edouard Philippe. L’occasion rêvée pour mesurer son poids que l’on dit important sur ses collègues. Qu’il fédère depuis quelques mois pour d’autres objectifs, de toute évidence! La présidence de l’AMF, ce n’est pas, il est vrai à sa hauteur et celle de ses possibles ambitions. Déjà fort imposantes!

Du haut de sa tour de l’Hôtel de ville du Havre, son maire domine l’horizon de la Porte de l’Europe…Ce qui ne l’a pas empêché également de participer, au nombre de ses déplacements en province, au Festival lillois de Séries Mania, en ce début de semaine, où il s’est refusé de parler politique et bien sûr et surtout de la présidentielle. Il a même failli croiser le régional de l’étape, Xavier Bertrand, assis dans la salle alors que lui se trouvait sur la scène avec son fidèle complice d’écriture, Gilles Boyer! Parti avant la fin, le futur candidat de 2022, n’a même pas pu se faire dédicacer le livre de l’ancien Premier ministre! Il pourra toujours se le faire envoyer!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :