Une si belle histoire! Et une très moche…

Ce n’est pas une histoire de sous-marins qui plombe l’amitié ancestrale entre français et américains avec pour point d’orgue-pour le moment- le rappel de nos deux ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie, une première depuis le… Directoire en 1797! Un retour illico presto et des consultations à l’Elysée et au Quai d’Orsay où les deux diplomates risquent aussi de se faire « sonner les cloches » pour ne ne pas avoir vu le coup partir et ne pas avoir prévenu Paris de l’imminence du renoncement australien…

C’est une histoire positive qui, pour une fois, honore le football international et plus particulièrement l’ex-entraîneur du club parisien, l’allemand Thomas Tuchel, dont les qualités de coeur viennent d’être mises justement en exergue. Alors entraîneur du PSG avant de rejoindre la saison dernière le club londonien de Chelsea, club vainqueur de la Champions Ligue (un joli pied de nez à son précédent échec avec les stars parisiennes!) il avait en 2018 embauché avec son épouse une femme de ménage d’origine philippine pour s’occuper de son « logis » en région parisienne.

Très heureux de la disponibilité et du professionnalisme de son employée de maison, le couple Tuchel s’était attaché à cette mère de famille dont il apprit que si elle elle travaillait autant c’était aussi et surtout pour financer une lourde opération du coeur de l’un de ses enfants.

Finalement le coach parisien, décida de prendre à sa seule charge le financement conséquent de cette opération réussie. Il ne s’arrêta pas là et à quelques semaines de son départ forcé du club de la capitale puisque viré par ses dirigeants, il demanda à sa femme de ménage quel était son rêve. Non pas celui d’avoir un abonnement pour ses enfants dans les tribunes du Parc des Princes, mais bien de retrouver sa famille qui lui manquait tant aux Philippines pour y finir sa vie.

Ayant quitté le club de la capitale pour en rejoindre une autre en Grande-Bretagne, il n’en oublia pas pour autant son ancienne employée à qui il offrit une villa somptueuse sur son île d’origine où elle coule depuis des jours heureux, entourée de ses proches. Respect Monsieur Tuchel…Ca fait du bien ce genre de geste qui a beaucoup ému le monde du football, mais pas seulement…

Un petit écho politique tout de même ce jour avec un invité de marque sur la route de Louviers. En l’occurrence la présence aujourd’hui samedi d’un candidat déclaré à la prochaine présidentielle, non pas pour y voir pérorer et signer Eric Zemmour (la star hélas de cette rentrée pas seulement littéraire) pour l’une de ses séances dédicaces de son bouquin…« A la page », librairie bien connue des lovériens, mais bien celle d’Arnaud Montebourg, l’ancien ministre du redressement productif sous Hollande, viré et ensuite remplacé par un certain Emmanuel Macron.

Il est l’invité d’un forum participatif sur le parvis de l’église Notre-Dame. On retiendra pour la petite histoire que celui qui avait quitté la politique à la suite de son échec aux législatives en 2017 pour rejoindre le monde de l’entreprise, d’abord l’ameublement et la déco avant de jeter son dévolu sur le miel et les ruches, est le premier candidat présidentiel en campagne dans l’ancienne ville de Pierre Mendès-France, depuis 19 ans! Les derniers étant le « local de l’étape », le célèbre facteur Laurent Besancenot, un ancien lovérien et une certaine Christiane Taubira, une autre ex…ministre de François Hollande, qui en 2002, contribua avec Jean-Pierre Chevènement à l’élimination de Lionel Jospin.

La « maman » du « Mariage pour tous » a fait d’ailleurs une rentrée médiatique fracassante cette semaine avec son art sans cesse renouvelé de la polémique en mettant d’une façon caricaturale de l’huile sur le feu (comme d’autres politiques ravis de l’aubaine) reprenant notamment l’affaire de l’écolier reconduit chez lui par la police municipale de sa ville en Gironde pour cause d’impayés de sa mère pour un montant de 900 euros. Et son refus, malgré moult avertissements et rappels de l’édile locale de régler son dû de cantine remontant sur presque deux ans. Non, le garçonnet de 7 ans ne s’est probablement pas , souhaitons-le, senti humilié pour la vie. Il faut raison garder de tous les commentaires faciles et larmoyants ayant suivi cet événement surmédiatisé. Même s’il est évident qu’il est touchant. Mais de là à servir d’exemple et parler d’humiliations forcément scandaleuses et répétitives dans une France qui serait devenue sous la présidence Macron la pire des dictatures, trop, c’est trop…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :