« L’ami des bêtes » caresse son électorat dans le bon sens du poil! Chat alors…

Le président et ami des bêtes, Emmanuel Macron, était en tournée hier. En Haute-Saône dans un refuge de la SPA. Au milieu des chiens et des chats le jour de la Journée mondiale des animaux domestiques. Pour caresser dans le dos et dans le bon sens du poil tous les défenseurs de la cause animale. Qui vont peser leur poids dans la présidentielle de 2022, au cours de laquelle le thème de la maltraitance de nos amis à quatre pattes surtout va davantage être présente que lors des précédents scrutins présidentiels. Lorsqu’on se souvent qu’aux dernières Européennes le parti animaliste avait recueilli autant de suffrages que le Parti communiste à plus de 2 %! S’ils ne votent pas, les trente millions et plus d’amis, pèsent presque plus dans le coeur de centaines de millions d’autres… »amis » bipèdes qui, hier, ont été privés de leurs réseaux sociaux préférés tard jusque dans la nuit. Une méga panne à l’échelle mondiale qui a dû, à son niveau, faire aboyer et miauler de rage et hérisser le poil de tous ses utilisateurs! Orphelins pendant plus de 8 heures de leur compagnon à…puces, électroniques celles-là!

Pour en revenir, si j’ose dire, à nos moutons, les chiens ont toujours exercé un pouvoir de séduction sur nos chefs d’Etat. Du général de Gaulle à qui l’épouse d’un ancien Premier ministre britannique, Harold Mac Millan, offrit un mâle gorgi appelé… »Rasemotte » (et pourtant le libérateur de la France avec les alliés, n’était pas dans l’aviation, mais colonel dans les chars…). En passant par le braque de Weimar de VGE, né en Allemagne, dénommé Jurgurtha, ou le célèbre labrador « Baltique » de François Mitterrand ou « Nil ». Le goût des voyages et de ses souvenirs d’escapades en Egypte, probablement sur la fin de sa vie. Sans oublier l’illustre bichon maltais, « Sumo », le sport favori du grand Jacques, cadeau pour ses 77 ans, de son épouse, Bernadette, de son petit-fils Martin et de l’inusable et incontournable Michel Drucker sur le plateau de « Vivement dimanche ». Et la « Clara » du couple Sarkozy, à ne pas confondre avec Carla! Jusqu’à aujourd’hui le tout aussi médiatique « Némo » du président actuel privé de déplacement en Haute-Saône qui, d’un jour, à l’autre passa d’un chenil de la SPA au palais élyséen. Ce n’est pas une mauvaise blague mais ce labrador croisé griffon fut abandonné en 2016 à Tulle, sur les terres à la fois de Jacques Chirac et de son prédécesseur, François Hollande, avant d’être recueilli un an plus tard par le Président.

Espérons que la cohabitation dans le parc présidentiel se passe pour le mieux entre Némo, qui, a priori, n’a pas été élevé au grade de capitaine et la poule rousse, « Agathe », cadeau d’un responsable d’une entreprise avicole bien connue dans la Sarthe, lors du Salon de l’agriculture en février 2018. Pourvu que lors du prochain Salon, à quelques semaines du scrutin, le chef de l’Etat ne se fasse pas trop voler dans les plumes dans les allées de la Porte de Versailles. Point positif: il a déjà esquivé le jet d’un oeuf tout récemment…alors que l’une de ses concurrentes, Marine Le Pen, une amoureuse transie des chats (elle en possède quatre ou cinq) posait de dos avec l’un de ses compagnons chéris pour « commémorer » cette même journée. Elle envisage même après la politique de se lancer dans une nouvelle activité: éleveuse spécialisée dans la race féline…Ca pourrait venir plus vite que prévu!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :