Pour un retour en grâce des petites baronnies ?

La fin des baronnies électives avec le non-cumul des mandats aurait-t-elle un peu de plomb dans l’aile ? Pourrait-on dans les prochains mois assister à un retour en grâce du cumul des mandats? Certes relatif par rapport à une époque révolue depuis les ans…de grâce de François Hollande pendant son quinquennat. Une décision qui avait peut-être eu un peu de bon pour éviter en effet que des maires de villes d’importance en terme de population, cumulent aussi, les « affreux », avec un mandat de parlementaire, député ou sénateur, la gestion d’une ville ou d’un exécutif. Ce nouveau dispositif contraignant n’était pas forcément une mauvaise idée. Encore que cette loi pénalisait principalement les seuls députés ou sénateurs-maires, mis à l’index car rien n’empêche encore à ce jour un maire d’une ville conséquente ou pas d’occuper aussi le poste de président de métropole, d’agglomération ou communes et…d’arrondir ses fins de mois difficiles avec un autre mandat territorial. Les exemples sont nombreux. En Normandie comme ailleurs où les baronnies d’une autre échelle ont loin d’avoir disparu du paysage politique. On se demande toujours à juste raison comment des maires de fortes collectivités peuvent jongler avec leur agenda et toutes leurs casquettes! L’hypocrisie n’a pas, elle non plus, pris la poudre d’escampette! Bien au contraire. On peut toujours à la fois être adjoint au maire, conseiller communautaire d’une ville de plus de 100.000 habitants et même bien au-delà et vice-président (cela se conjugue aussi au féminin) d’une assemblée territoriale. Ça a le goût d’un beau cumul mais ce n’en serait pas un, lui ? Explosion de rire…Bravo à nos champions et championnes.

Finalement cette dichotomie entre élus locaux et nationaux commence a fini par faire réagir tant au niveau du Palais Bourbon que du Sénat. Le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, député socialiste sous le règne de François Hollande et si proche du président Macron, dont il a été un des premiers soldats à se ranger derrière lui, dès 2016, ne serait pas opposé à ce que ce débat possible ne soit plus considéré comme un tabou.

Une position partagée du côté du Palais du Luxembourg qui, à l’initiative du groupe centriste, a adopté une proposition de loi. Elle autoriserait les parlementaires à pouvoir cumuler leur mandat avec celui de premier magistrat dans des communes de moins de 10.000 habitants. Un seuil qui n’apparait pas farfelu car empêcher le premier magistrat d’une petite commune de quelques centaines, voire milliers d’habitants d’exercer un double mandat législatif et exécutif, n’avait rien d’être une grosse avancée démocratique et d’une grande efficacité sur le terrain.

Cette proposition n’a rien de scandaleuse et doit être débattue, même si elle ne semble pas être franchement la priorité de ceux qui votent encore. Probablement beaucoup plus pour les intéressés. Misère, misère! Le retour à un cumul mesuré, selon les parlementaires de la Haute-Assemblée, pourrait être de nature, espèrent-ils, à apporter une réponse au désintérêt de plus en plus dramatique de nos compatriotes à se rendre dans l’isoloir ou derrière la machine à voter électronique qui, en dépit de leur coût, devrait davantage être utilisée.

Ça ne suffira évidemment pas, mais pourquoi pas ? Le texte doit être présenté demain mardi dans l’hémicycle de la Haute-Assemblée. On n’en a que très peu parlé. On préfère évidemment commenter les sondages quasi quotidiens. Les plus grands faussaires qui puissent exister. A quand un texte de loi réduisant de façon drastique ces enquêtes d’opinions qui constituent une plaie béante pour manipuler l’opinion publique ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :