La girouette républicaine n’a vraiment pas perdu le nord… Et le « ch’ti candidat » invité à Evreux!

Au nord il n’y avait pas que les chicons, corons et…Germinal! Nous ne ferons pas revenir l’un de nos plus grands écrivains à qui l’on doit ce chef d’oeuvre et tant d’autres et ses écrits dont le fameux « J’accuse » lié à l’affaire Dreyfus dont le titre à la Une de l’Aurore, le 27 janvier 1898, est encore dans toutes les mémoires.

Toutes proportions gardées, bien sûr, on a quand même assisté cette semaine à un reniment un gros poil pitoyable du président ch’ti des Hauts-de-France. Les carillons des beffrois de sa région, mais pas seulement, ont dû résonner fort à ses oreilles. Lundi, il décide finalement de participer au congrès de LR, contrairement à ses premières déclarations, pour le sacre du champion ou de la championne républicaine…tout en assurant qu’il était hors de question qu’il reprenne sa carte au parti. Fleurant probablement le bon coup, Valérie Pécresse annonce dans la foulée qu’elle entend bien elle retrouver la…mère patrie républicaine. Logique lorsqu’on entend recueillir les suffrages des militants. Ca ne coûte pas grand chose, sinon une petite cotisation dans l’espoir de se rabibocher avec les amis et de pouvoir voter à ce scrutin interne et interdit aux UDI et centristes amis.

C’est d’autant plus facile que « Libre », l’ancienne ministre n’avait pas eu de mots trop durs en partant de son mouvement de toujours sous des vocables différents. Tout l’inverse de son ex-compagnon de gouvernements pluriels, Xavier Bertrand, qui lui avait bien claqué la porte de façon beaucoup plus violente pour dénoncer la dérive droitière de son ennemi juré, Laurent Wauquier, porté alors à la présidence puis démissionnaire à la suite de la catastrophe « industrielle » des Européennes. A la mine l’ancien maire du Puy-en-Velay qui, à défaut de faire tout le chemin de Compostelle vers l’Espagne, s’est construit plus confortablement une citadelle bien conservée dans sa Région d’Auvergne-Rhône-Alpes, où il règne en maître. Hors jeu sur le terrain des présidentielles où il voudrait bien jouer le coup d’après, le « Wauquier-Tinville » des volcans, va peser de tout son poids pour favoriser l’un de ses anciens rivaux régionaux, le montagnard Michel Barnier.

Après une énième virevolte, le « ch’ti candidat », comme par hasard, revient, une fois encore sur ses déclarations initiales et refait des mamours à son mouvement d’origine. Juré, craché, c’est la grand retour au sein de la grande famille. Tout ça pour ça et essayer de câliner ses anciens camarades de jeu électoral et de se faire aimer à nouveau. Cette manière d’agir ne contribue-t-elle pas en grande partie à rendre inaudible et caduque la parole publique et politique. Et on après on s’étonne de la monstrueuse désaffection de nos compatriotes aux différents scrutins! Certes il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis mais tout de même, restons sérieux…Çe grand pardon à la sauce maroilles sent bon le « monsieur » un peu penaud qui après avoir…découché pendant moins longtemps, heureusement, rentre au domicile conjugal pour retrouver sa femme à qui il propose de faire le ménage sans la moindre scène, sortir les poubelles et faire la vaisselle! N’y voyez pas là une moindre expérience personnelle!

En attendant le grand « mamamouchi » Bertrand honorera de sa présence une réunion publique en soirée aujourd’hui à…Evreux organisée à son attention par le maire et président départemental de LR, Guy Lefrand, qui, depuis le début, soutient sans cacher ses préférences (ce n’est pas le genre de la maison) le président des Hauts-de-France. Pas sûr que l’invité de marque fasse le plein des élus encore républicains ébroïciens et de l’agglo, dont certains et certaines en « pincent » davantage pour Valérie Pécresse. Concou les amies! Et la plupart, tout aussi probablement, ne souhaiteront pas se « mouiller ». A moins de vouloir faire plaisir à leur maire. Elle risque d’être intéressante la photo de famille autour de « Xav » et Guy! Petit ou grand vide ? Réponse au prochain épisode!

Le maire d’Evreux qui ne s’était pas privé de commentaires un peu trop affirmatifs, pour ne pas dire plus, sur l’affaire Mélanie Boulanger, sa collègue de la Région et maire de Canteleu, en garde à vue le week-end dernier, a reconnu dans la Dépêche s’ être précipité (comme bien d’autres hélas) surtout après avoir entendu les explications de l’intéressée quelques heures après sa libération. Il a de ce fait présenté ses excuses à sa collègue « en responsabilité et en conscience », tout en envoyant…forcément une cartouche en direction du pouvoir régalien qu’il accuse au passage de tous les maux dans l’évolution fulgurante des trafics de stupéfiants. Les excuses publiques de l’édile n’ont bien sûr pas convaincu, entre autres, ses opposants politiques dans la région. Proche de Mélanie Boulanger le maire socialiste de Conches-en-Ouche, Jérôme Pasco, s’est en quelque sorte, fait le porte-parole de ceux qui n’avaient pas accepté que « la ligne rouge soit franchie avec cette remise en cause initiale de la présomption d’innocence, de rumeurs mortifères et fake news. Un maire ne devrait pas écrire cela ». « Il a foulé les principes de la République », dénonce-t-il encore…Les mots après les maux. A propos de mots, ce titre « Un maire ne devrait pas dire cela » me rappelle un autre titre un peu similaire d’un livre à grand retentissement et succès paru en octobre 2016, où un président « normal » ne s’était pas fait que des amis et avait précipité sa chute! Jusqu’à ne pas pouvoir se représenter…

PS: Je lance un appel solennel à mes amis ébroïciens afin de recevoir dans les délais les plus raisonnables des photos de Xavier et Guy et surtout des supporters illustrant ce probable magnifique moment de la campagne!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :