Les pompiers pyromanes jamais en retard d’un train… »Jamais content »…

Si ce n’est pas de la provocation ça y ressemble terriblement. Un peu, beaucoup, passionnément. Et pas vraiment tendrement. Comme les feuilles mortes qui se ramassent à la pelle l’automne venu, les chaînes télé d’infos, toujours à la pointe du combat lorsqu’il s’agit de mettre de l’huile sur le feu, réinvitent à tour de bras vaccinés ou pas les anciennes « gloires » du mouvement des Gilets jaunes: entre autres les Priscilla Ludosky, Jérôme Rodriguez et la régionale de l’étape normande, la rousse flamboyante et conseillère municipale de Louviers, Ingrid Levavasseur, cette dernière pourtant rangée très vite des manifestations car dégoûtée non sans raison de la tournure des événements, qui pourtant, semble-t-il, a repris du poil de la bête après plus d’un an et demi de relatif silence.

Les télés, pas toutes heureusement, n’ont qu’une idée fixe, bien aidées en cela par les incohérences parfois gouvernementales, de remettre…du carburant pour plomber l’ambiance de la relance économique! C’était quand même sympa, au niveau des images, chaque samedi, pendant plus d’un an et demi, de filmer des centres-villes à feu et même à sang, hélas. Un programme télévisé à moindre coût. Enfin pas pour tout le monde. Ca devait être bon pour leurs audiences. Ça aurait aussi le grand mérite de bien…plomber aussi la future campagne du président sortant.

Il a suffi d’une hausse des prix de l’énergie et encore plus des carburants, certes difficile à avaler pour tellement de foyers, pour…faire revivre un petit feu de la colère. Pour le moment. Et contraindre, une fois encore, l’Etat providence pourtant si honni, à tenter de jouer les pompiers de service! A travers notamment cette prime de 100 euros devant être versée à 38 millions de nos compatriotes, avec, comme seuil de revenus mensuels de 2.000 euros, non pas par foyer, mais bien par personne. Une « aumône » de l’ordre de 3,5 milliards « scandaleusement insuffisante » ont jugé nombre de commentateurs, accusateurs publics et râleurs patentés. Ah c’est facile pour les Pascal Praud, le premier de cordée anti-Macron et gouvernemental primaire obsessionnel et attaché de presse de son compère et ami, Eric Zemmour, et autres incendiaires cumulards du petit écran et de la radio qui touchent plusieurs dizaines de milliers d’euros par mois, de jouer les pyromanes et défendre la « veuve et l’orphelin » pour qui cette petite aide, aussi faible qu’elle puisse être, est toujours néanmoins bonne à prendre. Ces cent euros seront les bienvenus…Quelle indécence que ces crachats! Et cette mauvaise foi ambiante. Facilitée aussi par un premier de violon gouvernemental, Jean Castex, dont les qualités en service après-vente n’apparaissent pas toujours évidentes!

D’où ces appels à la révolte et pire à la révolution dans les rues et à un hiver social chaud, très chaud. Une spécificité bien française. Comme ça va un peu mieux du point de vue économique, ou le « quoiqu’il en coûte » a sauvé plusieurs centaines de milliers de salariés au plus fort de la crise pandémique, les revendications salariales, loin d’être toutes illégitimes et impossibles, risquent de revenir au grand galop. Comme la tempête Aurore ayant frappé en milieu de semaine la Normandie et la Bretagne.

Les cheminots qui ont toujours un train d’avance dans les perturbations du trafic à quelques semaines de l’entrée en concurrence avec des groupes ferroviaires étrangers, ont d’ores et déjà lancé un premier rappel de piqûre douloureuse du vaccin de la grève, pour les usagers du rail pour ce week-end. L’un des plus chargés de l’année avec le démarrage des vacances scolaires avec des passagers en passe, non pas sanitaire, d’être pénalisés dans leurs déplacements en zone Bretagne et Atlantique.

Et pendant ce temps-là, les députés de la majorité présidentielle et surtout les « marcheurs » très largement en position majoritaire ont, dans la nuit de mercredi à jeudi, séché lamentablement les cours dans l’hémicycle. Il s’en est fallu, il y a de quoi être furibard au sein des dirigeants fantômes d’En Marche, d’une petite voix de majorité lors du vote d’un amendement pour permettre au gouvernement de prolonger l’obligation du pass sanitaire jusqu’en juillet prochain. Alors que la logique, par ailleurs, aurait été davantage de privilégier, en fonction de la situation, une clause de revoyure en février prochain, date de fermeture de la session parlementaire pour cause de double élection. Beaucoup de ces députés hors sol ont préféré se planquer courageusement dans leurs circonscriptions, occupés bien sûr par d’autres priorités. Celle au passage (encore) de penser surtout à leur réélection en juin prochain. Enfin pour ceux qui affronteront à nouveau les suffrages de leurs électeurs. Cette faute professionnelle fait quand même très très mauvais genre…

PS: Ca se passe très loin de nos frontières en Afghanistan. Où les barbus talibans et assoiffés de sang n’ont visiblement pas changé de méthodes expéditives et sanglantes. Une jeune volleyeuse de l’équipe nationale âgée de 17 ans, coupable de vouloir toujours exercer son sport favori, a été décapitée sans autre forme que de procès. Et ses anciennes coéquipières peuvent redouter le pire, elles aussi…On attend la réaction de nos féministes radicales patentées! La radicalité, à Kaboul et Kandahar, ils en connaissent un rayon. Ou plutôt le sabre de l’horreur!

La chanson du jour vous est offerte par Alain Souchon: « Jamais content ». Un refrain immortel et toujours à succès…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :