Plutôt Valérie et « Les Drôles de dames » que… »Totor » du Danube!

Valérie avec la casquette de commandant de bord de l’avion France! Quoi de plus naturel à proximité des pistes de la base aérienne 105. C’est sur les bords de l’Iton, certes moins prestigieux que le beau Danube bleu que la candidate Valérie Pécresse à la primaire républicaine, a déployé et posé ses ailes, hier mardi en soirée, à la halle des expos de la capitale de l’Eure, alors que quelques heures plus tôt sa possible rivale en avril prochain, Marine Le Pen, recevait ses lettres de créances, telles une ambassadrice sur le tapis rouge déplié par son hôte, le Premier ministre hongrois et grand prêtre de l’orthodoxie nationaliste de l’Europe, « Totor » Orban qui l’a même invité à déjeuner et à une conférence de presse commune. Une double attention qui a dû provoquer une crise d’urticaire chez son petit camarade du jeu de l’oie extrémiste de droite.

Le « pôvre » Éric Z n’avait pas eu le même accueil protocolaire à Budapest le mois dernier. Il a même vraiment vu rouge et vert dans la même journée sur le sol français devant les drapeaux couverts de slogans en langue locale, de ses opposants massés pas vraiment pour lui faire une haie d’honneur mais plutôt du déshonneur, lors de son meeting près de Biarritz. Une ville qui lui a d’ailleurs été refusée par sa maire républicaine. Une situation qui risque de se multiplier pendant sa vraie campagne électorale. Et surtout de s’envenimer sérieusement. Une « signature » prétexte à meeting a même d’ores et déjà été annulée dans le Morbihan. La première d’une longue série à n’en pas douter.

On peut combattre le candidat putatif plutôt deux fois qu’une, mais l’empêcher de s’exprimer, non! Il n’en est pas encore là, rassurons-nous! C’est tout le contraire. Z pointant son arme sur un journaliste dans un salon, Z enlevant sa cravate en échange d’un foulard (prise de guerre) d’une musulmane rencontrée lors de déambulation ridicule à Drancy et montée par son ancienne chaîne CNEWS! Une rencontre visiblement pas fortuite mais « bidonnée » ! Ce comité d’accueil biarrot pas très chaleureux, pays aussi du rugby, a pimenté d’Espelette, son bref passage au pays basque. Ses détracteurs auraient pu l’inviter à une partie de pelote sur fond de fronton…C’est plus convivial. A quand Z à la plage, Z à la montagne, Z dans les près, colchique, colchique, Z dans les champs avec Karine Le Marchand, Z au zoo de Beauval tout en caresses avec les pandas, dont l’un des derniers nés a été parrainé par la star du ballon rond, Kylian Mbappé…

Il faut reconnaître que l’ambiance était beaucoup plus calme et chaleureuse en Normandie, à Evreux, pour la visite de Valérie. Avec même dans le rôle de Monsieur Loyal le maire de la ville chef-lieu, présent pour accueillir son hôte de marque même s’il préfère Xavier à Valérie.

Gentleman, Guy Lefrand, président LR de l’Eure, a même confié, si besoin était, qu’il se rangerait sans le moindre état d’âme, derrière celui où celle qui obtiendra les suffrages des électeurs de son parti. Pouvait-il dire honnêtement autre chose ?

La candidate, pendant plus d’une heure et demie, a déroulé son programme de présidente sans la moindre surprise, n’omettant pas au passage de faire un clin d’oeil appuyé aux organisatrices de cette rencontre, ses « drôles de dames » en la personne plurielle des élues Libres, son mouvement, de l’équipe municipale d’Evreux, qui avaient de quoi être satisfaites de la bonne tenue de cette soirée et surtout de la présence d’un public venu légèrement plus nombreux, peut-être, que lors du passage ébroïcien du président des Hauts-de-France.

On ne va tout de même pas chipoter sur le nombre de…manifestants, pardon bien sûr, de personnes sympathisantes invitées au pied ou presque levé. Ce qui avait été aussi le cas pour l’hôte de Guy Lefrand. C’est déjà pas mal que les deux principaux prétendants à la couronne républicaine avec celui qui est donné à tort ou à raison comme le favori des militants, Michel Barnier, aient pris de leur temps précieux pour aller à la rencontre de leurs supporters ou simples curieux. Surtout qu’un certain nombre de militants ou élus du département présents aux deux réunions n’ont toujours pas effectué leur choix de décembre…Ce sera quelques jours seulement avant la Saint-Nicolas. Nous ne sommes assurés (n’y voyez pas là la moindre allusion à une préférence pour Bertrand) que d’une seule chose, l’heureux élu (encore moins dans l’hypothèse Pécresse) ne portera la barbe. L’histoire ne dit pas encore si autre Eric (Ciotti) effectuera le déplacement jusqu’à Budapest pour y recevoir les encouragements du maître de la Hongrie! Il en serait bien capable. Il ne risque pas grand chose…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :