« Le grand fossé » se creuse et un remake de « La grande vadrouille » pour les adieux d’Angela et « village-people » havrais!

Après les Départementales en juin, le national, toute l’année, surtout en période électorale, voici le moment venu d’une semaine très internationale. Après Rome et le sommet du G 20 sans les numéros uns russes et chinois, ce qui limite tout de même son intérêt, notre président a rejoint ses petits camarades à Glasgow pour parler d’environnement (il paraîtrait qu’une centaine de pays dont le Brésil vont s’engager à enrayer la déforestation) à l’occasion de la COP 26. Après le vin pétillant italien, l’asti, le whisky écossais! Il n’est pas dit pour autant que les relations vont se réchauffer entre le premier britannique, Boris Johnson et l’un de ses hôtes de marque, le futur président de l’Europe, à partir du 1 er janvier prochain, Emmanuel Macron.

C’est en effet aujourd’hui que l’ultimatum français expire. Les représailles risquent d’être terribles comme le nom d’un des sous-marins nucléaires de notre marine nationale. La guerre du chalut montera-t-elle d’un cran entre nos pêcheurs ? Tiens bon « Manu »…Et dire en plus que les britanniques consomment très peu de poissons si ce n’est leur traditionnel « fish and chip ». Ils n’ont vraiment pas beaucoup de goût les « rosbeefs »! Vous avez déjà vu des anglais déguster un bon saint-pierre (priez pour eux) ou une poêlée de saint jacques. Par tous les saints, Estèphe et Emilion, même si ces crus du bordelais ne sont pas indiqués pour se marier avec les poissons et crustacés. Un chablis ou un meursault s’imposent davantage. Vive la Bourgogne.

Entre l’Angleterre et la France, la Manche ressemble au « Grand fossé » imaginé par le dessinateur Uderzo dans l’un de ses albums d’Astérix. L’actualité est finalement bonne…mèr(e) avec la tenue ce week-end de la Toussaint dans la cité des corsaires (Saint-Malo) du salon le plus important des bandes dessinées après celui bien sûr d’Angoulême, la Mecque de la bulle. Et pendant ce temps-là, on a hissé la « grand voile » sur le bassin Vauban pour la Transat Jacques-Vabre dont le départ est prévu dimanche prochain. Encore quelques jours de « village-people ».

Après Glasgow, sommet privé de sa reine pour cause de repos obligé pour la souveraine, deux des grands de ce monde, Angela et Emmanuel vont en effet se faire leurs adieux déchirants demain mercredi à…Beaune, avec probablement à la clé une dernière petite visite des…Hospices à la toiture vernissée pour la future retraitée. Non pas pour y tourner un remake de « La Grande vadrouille ». Ce ne serait pas forcément d’un très bon goût. Encore que Angela en mère supérieure du couvent et « Manu » en « Fufu », ça se laisse goûter sans la moindre hésitation et modération! Quel bon pommard en perspective.

Il n’est pas dit que notre actuel président, en avril prochain, ne prenne pas non plus une retraite anticipée, si jeune! A cause du verdict des urnes. Ça va faire des jaloux…du côté des syndicats! En attendant, avec son agenda à l’international, Emmanuel (et Brigitte) n’auront pas profité pour la seconde année consécutive de leur week-end traditionnel de la Toussaint à Honfleur et d’une petite balade sur le front de mer au Havre et à Sainte-Adresse. Peut-être les retrouvera-t-on le week-end prochain aux côtés d’Edouard Philippe pour le départ de la « Route du Café » vers les Antilles ?

Et n’est-ce pas logique au final et en forme de clin d’œil que cette visite d’adieu de la chancelière allemande se déroule dans le cadre prestigieux de la capitale du bourgogne dont le patronyme est aussi celui de Clément (un vrai prénom papal) Beaune qui, comme chacun sait ou devrait savoir, occupe la fonction de secrétaire d’Etat aux Affaires européennes. Angela n’a pas prévu pour autant en cette fin de semaine très internationale de participer à l’élection de Miss Univers, prévue à Dubaï dimanche et pas plus, deux jours plus tôt, à la sortie du nouvel album du groupe mythique suédois ABBA, quarante ans après leur petit dernier. Mama Mia, ça ne nous rajeunit pas tout ça…Et les chanteuses suédoises, quel régal, rien que pour les oreilles bien sûr…La nostalgie est toujours ce qu’elle était!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :