« Anne la gaillarde » et « Fortes de France! »

Ce ne sera probablement pas la plus belle page de son histoire politique, même si elle se trouvait hier en belle compagnie en Corrèze, une terre bénie des présidents, à la fois à Tulle puis au salon du livre de Brive-la-Gaillarde, la bien nommée pour lui redonner du « peps » pour sa campagne. Bras dessous, bras dessous, Anne et François ont multiplié le selfies, échangé quelques petites blagues dont est coutumier l’ancien président « normal ». Qui, cette fois-ci, a apporté un soutien appuyé à sa visiteuse, la maire de Paris. En quelque sorte venu au chevet d’une grande malade des vagues de sondages. Ca faisait vraiment plaisir à voir ces retrouvailles publiques sur le pavé des meilleures intentions du chef-lieu de Corrèze. Un beau couple de vainqueurs, assurément! Comme au bon vieux temps du début des années 2000. Des rumeurs avaient même couru en 2002 sur une liaison du « bourreau des coeurs chavirés » avec une adjointe du maire de la capitale, Bertrand Delanoë. Les vilaines gazettes people auront même été, à l’époque, jusqu’à dire que la belle Anne attendait un enfant de celui qui en 2012 allait devenir président. Le garçon est bien né…Pour le reste, cela ne nous regarde pas, pour pasticher les Inconnus! « Chacun sa route, chacun son chemin…passe le message à ton voisin » selon le refrain d’une chanson d’un « illustre » chanteur « Tonton David ».

Plusieurs ouvrages ont même fait état, sans que cette formule n’ait été démentie que la mère de ses enfants, Ségolène, lors d’un diner chez le couple…Royal aurait balancé à la future maire de Paris « arrête d’entreprendre mon mari ». C’est pas le pied…sous la table. On nous aurait caché, à l’insu de notre plein gré, que « Ségo » et François étaient mariés. C’est vrai que le terme compagnon faisait davantage gaulliste et pas trop socialiste. Et encore moins camarade déjà pris par les communistes.

Heureusement que les réseaux sociaux n’existaient pas encore! Trêve de plaisanterie digne de la presse people, ce soutien appuyé de circonstance en terre de Corrèze où le grand Jacques (Chirac) quelques mois avant la présidentielle de 2012 et s’accrochant à l’épaule de l’un de ses proches avait déclaré qu’il voterait Hollande (ce qui avait fait grand bruit à l’époque) ne suffira très certainement pas à faire de Anne Hidalgo la première présidente de la droite République. La plus haute marche du podium semble peu envisageable pour celle qui en 2024 accueillera toujours en tant que maire de Paris, les Jeux Olympiques, alors qu’elle culmine toujours actuellement à 5 % dans les enquêtes d’opinions. On verra la prochaine tendance! Et si cet appel de Tulle aura eu un effet positif chez les sympathisants de gauche et surtout socialistes. Encore raté, c’est dommage que sur ce même salon du livre très prisé par les « écrivains » politiques, on n’ait pas eu côte à côte des auteurs à succès comme François Hollande et Eric Zemmour. On aurait pu mesurer la…file d’attente devant leur stand respectif.

A propos d’autres stands, plus maritimes ceux là et balayés par la brise marine, les visiteurs du village de la course Jacques-Vabre au Havre ont été privés hier soir, à cause du vent, du traditionnel feu d’artifice de clôture avant le départ de la « Transat ». Un nom pas forcément bien approprié puisque les 79 équipages à partir d’aujourd’hui ne vont pas avoir trop de temps pour s’allonger sur un transat sur le pont de leur bolide des mers. Pour rejoindre si possible Fort-de-France, terminal de la course en Martinique. Où les navigateurs bretons et normands font à peu près jeu égal au nombre des participants. Alors cidre normand ou breton à l’arrivée ? Plus certainement un ti-punch des Antilles. Il n’y a pas que des professionnels et des grands noms engagés lors de cette traversée puisqu’on compte aussi des amateurs passionnés. Tel ce duo de vraies jumelles, les… »Fortes de France », Jeanne et Julia Courtois, de pures brestoises, l’une ingénieure et l’autre pharmacienne. Et le plus drôle c’est que les deux frangines ( auxquelles une B.D a été consacrée et qui a fait un « carton » sur le village) partagent leur temps entre la Normandie et la Bretagne, puisque licenciées depuis cinq ans au club de voile de…Saint-Aubin-lès-Elbeuf en Seine-Maritime. Localité des bords de Seine qui n’est pas réputée pour être le berceau nautique de nos plus grands champions de voile! Bonne chance à tous les concurrents…avec au niveau des stars une préférence forcément pour les skippers havrais et malouins! Que les meilleurs gagnent! Bon vent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :