« Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu » pour mériter ça !

« Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu » pour mériter une telle programmation. Les hasards du programme télé dominical ont en effet invité, entre autres, les téléspectateurs de choisir entre le couple Verneuil, Christian Clavier et Chantal Lauby et les candidats du second débat de la primaire républicaine. Une bien belle famille aussi. Même si l’un des plus grands succès de cinéma de ces dernières années n’est peut-être pas très fin, avec le recours à des clichés sur les communautés religieuses, c’était tout de même plus drôle que le second opus avec d’autres acteurs et une actrice. Avec au niveau des accessoires pour la seule femme du studio avec la journaliste, Apolline de Malherbe, bien sûr, sa très voyante montre de couleur blanche et verte. Comme lors du premier épisode. Dommage que Valérie ait porté ce soir là l’une de ses couleurs préférées, le rouge, à moins bien sûr qu’elle ne souhaitait lancer une oeillade à destination des basques et à leur drapeau. Pour le troisième il faudra peut-être imaginer une autre harmonie de couleur.

Plus sérieusement, le débat a surtout tourné autour de l’immigration et de la sécurité. Avec des candidats au fauteuil présidentiel de plus en plus à droite. A l’exception du professeur Juvin, semble-t-il plus tolérant dans ce domaine. On ne peut plus dans le cas présent employer le terme d’oeillade. A droite et même un peu plus, toute! Vivement le mur que ne verrait pas d’un mauvais œil (décidément) Xavier Bertrand édifié sur la frontière entre la Pologne et la Biélorussie. C’est quand même sympa cette perspective de retour d’un mur comme à Berlin, du bon vieux temps de l’ancienne U.R.S.S !

S’l ne participait pas et pour cause comme la dernière fois à la primaire alors de l’UMP avec un ancien président et deux Premiers ministres, un casting trois étoiles contrairement à celui beaucoup plus modeste d’aujourd’hui, l’homme fort de Bercy, Bruno Le Maire, qui, au passage, s’est déclaré prêt à débattre avec Monsieur Z à partir du moment où il sera officiellement candidat, n’en continue pas moins de consacrer un peu de son temps de loisirs si précieux à son autre passion l’écriture, sortant son troisième livre en quatre ans. L’ancien député d’Evreux qui n’a vraiment pas besoin d’un nègre (affreuse formule désormais mal pensante) n’a pas manqué d’envoyer son dernier écrit « Un éternel soleil » à son actuel patron de l’Elysée. A qui il a offert en avant-première et dédicacé le récit de ses rencontres avec les français, surtout vu comme un programme clé en main pour le président sortant pour la prochaine campagne. En quelque sorte un chantier de ce qu’il reste à faire. Sabre au clair. Ca tombait bien puisque cette sortie coïncidait avec les cérémonies commémoratives de l’Armistice du 11 novembre.

Pendant que d’autres montent des partis ou clubs de réflexion, ce qui ne les empêche pas non plus d’écrire ou de signer des livres, le grand argentier privilégie lui l’écriture. Sans remonter aux calendes grecques, je conserve en souvenir son initiative postérieure à son implantation politique dans l’Eure de création d’association destinée à le servir financièrement pour les futures élections. Lancée dans le cadre verdoyant d’une belle propriété du sud du département appartenant à un proche très cher, cette démarche à laquelle participait le très jeune (il l’est toujours) Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer et de retour aux manettes du Conseil départemental, connut une existence plus brève que vraiment flamboyante. Bien éloignée du titre de son nouvel ouvrage « Un éternel soleil » dédié plus probablement à son président préféré! Encore qu’entre Avre et Iton, le soleil brille aussi souvent…

PS: La phrase humoristique du week-end nous vient de Londres où Boris Johnson, jamais avare de bons mots, vient de lancer un avertissement à la France afin que celle-ci ferme la porte à double tour à tous les migrants arrivant sur son territoire en provenance des plages françaises et que ces traversées prennent fin. Elle n’est pas drôle cette supplique ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :