Faiseur de roi, situation pas vraiment « ultra-marrante » et sale mistigri !

Qui aurait pu imaginer Eric Ciotti dans le rôle de faiseur de roi lors du vraisemblable second tour de la primaire républicaine ? Cette hypothèse ne paraît plus incongrue tellement le député niçois a « crevé l’écran » lors des débats télévisés. C’est la bonne ou hélas la mauvaise surprise de cette série au dénouement, quel suspense, approchant. Avec un discours toujours plus droitier mais qui lui a au moins le mérite de ne pas changer depuis des années. On ne peut pas l’accuser d’opportunisme de façade comme certains de ses petits camarades qui courent depuis deux mois, comme tant d’autres, après Monsieur Z. A grandes enjambées. Sans jamais encore le rattraper dans les enquêtes d’opinions. Il serait temps. Même si, a priori, cela n’en prend pas le chemin. Après la Saint-Nicolas, peut-être et la désignation de l’heureux élu ou élue…encore que les chances de « remontada » de Valérie Pécresse me semblent bien légères.

Tout peut arriver. La preuve avec ce sursaut de notre ministre des Sports, Roxana Maracineanu, l’ancienne championne de natation, qui, pour une fois, sort de son habituelle et désolante discrétion, pour taper des poings sur la table en relation avec le nouveau fiasco footballistique de dimanche dernier. Un scandale de plus autour du gazon maudit. Et là il ne s’agit pas d’un problème de « pognon de dingue » mais bien de l’inertie des dirigeants du football (le président de l’Olympique lyonnais, Jean-Michel Aulas, a une fois encore été très pertinent dans ses déclarations !) gangréné par cette violence intolérable. Hors et sur le terrain. Il ne lui sera pas seulement demandé de prononcer ce propos pas très judicieux : « heureusement que j’ai emmené mon fils plutôt au rugby qu’au foot ». C’est un peu léger comme remarque, même si bien sûr, on peut préférer l’ovalie au ballon rond. En ce qui me concerne, je la préférais nettement dans un autre bassin dans le rôle de nageuse. Il y a prescription. Mais comme avec bien d’autres de ses prédécesseurs, il ne suffit pas d’avoir été un champion sportif pour devenir un bon ministre! La preuve aussi avec Marie-George Buffet, l’ancienne ministre communiste qui, selon bien des avis, et sans être championne, présente l’un des meilleurs « palmarès » ou bilan dans son poste gouvernemental.

Il en est un autre de ses collègues qui lui aussi risque de voir son agenda être bouleversé ces prochains jours. Il devait ce soir mener campagne…électorale dans le département limitrophe de sa terre élective, dans les Yvelines. Au « pays » de Gérard Larcher et Valérie Pécresse, mais aussi du maire très macroncompatible de Poissy, Karl Olive. Ce déplacement à…Houilles (cela ne s’invente pas) aurait fait désordre (il y en a déjà suffisamment) qu’il privilégie ce rendez-vous. Plutôt que de s’intéresser à ses chers ultramarins pas vraiment marrants en la circonstance. La première des priorités ne consisterait-t-elle pas pour les autorités de forcer ce scandaleux barrage d’accès au CHU de Pointe -à-Pitre ? Pénalisant à la fois les personnels non grévistes et les patients de cet hôpital.

Il ne devrait plus trop tarder à renfiler son costume de ministre des Outre-mer et filer dare-dare dans des Antilles en feu. Comme son copain Gérald Darmanin. Et pas pour assister aux arrivées successives en Martinique des concurrents de la Transat Jacques-Vabre qui a vu son premier vainqueur de classe des « fifty 50 » franchir cette nuit la bouée décisive d’une course à la couverture médiatique (si l’on excepte le départ) affligeante de médiocrité. Une bouée XXL qui ne serait pas de trop pour aider nos gouvernants à sortir de la violence et de la crise guadeloupéenne. Encore un bel héritage de plusieurs décennies de renoncements qui, comme bien d’autres, se fracasse sur la tête du chef de l’Etat depuis bientôt cinq ans !

Et ne voilà-t-il pas pour…noircir le tableau de l’actualité que notre Premier ministre préféré, Jean Castex, va devoir s’imposer une dizaine de jours de distanciation sociale. A l’isolement l’homme de Matignon. Tout en continuant à travailler bien sûr. Déjà deux fois contact, il vient en effet d’être déclaré positif au coronavirus. Pourvu qu’il n’ait pas refilé le « mistigri » à ses collègues ministres et à son homologue belge qu’il vient de rencontrer. Et à nos rugbymen félicités chaleureusement dans les vestiaires du Stade de France, samedi dernier. Les gestes barrières, si l’on en croit certaines images récentes, ne paraissent plus trop de mise en certaines circonstances, pour le chef de gouvernement. Jean-Michel Blanquer, va finir par punir ce « mauvais élève ». Au coin avec le bonnet d’âne…Privé de bons points si ça existe encore.

On est néanmoins déjà partiellement rassuré: les ministres des Sports et de l’Intérieur, pour qui l’actualité est « chaud patate » (c’est tous les jours ou presque le cas pour l’homme de Beauvau) son négatifs. Enfin une bonne nouvelle ! Au boulot les « amis »…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :