Quand la lèche et le tapis rouge font place au lynchage ! Et aux grandes dames la patrie reconnaissante…

Quelle journée riche en actualités! Ne voilà t-il pas que notre Monsieur Z a décidé de précipiter le mouvement (y aurait-il le feu à la maison ?) en se lançant officiellement dans le grand « bouillon » de la présidentielle le jour de la panthéonisation de Joséphine Baker. Un bel événement que celui de l’hommage rendu par la nation à cette femme et artiste d’exception, icône consensuelle et amoureuse de son nouveau pays d’adoption dans les années trente. Ancienne résistante engagée de la première heure, mère adoptive plus tard d’une douzaine d’enfants, venus des cinq continents, sa « tribu arc-en-ciel » comme elle aimait à la dire, accueillie encore du temps de sa gloire dans son château du Périgord. Il n’est pas certain que le trublion de cette présidentielle goûte tout particulièrement cette reconnaissance à une femme au parcours hors du commun. Aux grandes dames la patrie reconnaissante !

Et pendant ce temps-là, le premier étage de la fusée macroniste a été lancé pour occuper le terrain médiatique hier soir à la Mutualité (de circonstance) où le futur président élu avait effectué ses premiers pas de candidat. Une mise en orbite particulièrement réussie. Mais ça c’était avant !

Son agenda ne lui permettra qui plus est plus de savourer ce moment forcément émouvant puisque pris entre la diffusion de sa vidéo de lancement à l’heure du déjeuner il reviendra le soir saturer une fois encore l’espace médiatique en étant l’invité du 20 heures de Gilles Bouleau sur TF1. En plein échauffement des cinq candidats des Républicains pour leur ultime oral télévisé sur la chaîne publique. Un petit dernier pour la route. Des fois que les militants encartés de LR n’auraient pas encore fait leur choix. Il est probable que l’on parle davantage dans les prochaines heures de Joséphine Baker et du « quitte ou double » de Zemmour qui va jouer très gros devant plus de 6 ou 7 millions de téléspectateurs pour se « refaire la cerise » pour le moins déconfite après ses dérapages successifs. C’est vraiment pas de chance et c’est dans une grande indifférence que les républicains vont débattre en parfaite ou presque harmonie d’idées géniales et surtout la promesse pour les quatre perdants de soutenir le gagnant de cette primaire. Comme Manuel Valls à la dernière primaire socialiste ? Imagine-t-on vraiment le fier Bertrand, tellement sûr de sa victoire (son « melon », le fruit préféré de tant de politiques, en souffrirait ) et se ranger en bon soldat derrière Eric Ciotti (si ce dernier par exemple l’emporte) et faire campagne avec enthousiasme et ferveur en faveur du député niçois ? Qui peut le croire en toute honnêteté ? Evidemment pas un ou une ne va ce soir oser déclarer vouloir refuser la règle du jeu. Tous pour un et un pour tous. C’est beau ! Il existe pourtant quelques différences de taille entre les uns et les autres, même s’ils se sont employés depuis deux mois à faire preuve à l’épreuve des caméras et micros de bonne camaraderie ou plutôt compagnonnage. Faites vos jeux entre la stature, le sérieux, le plus pugnace et habité par le rôle, le plus droitier et le professeur de médecine…

Quelques images pour un éclairage éclipsé par l’actualité concurrentielle sans grand relief et pour une belle soirée néanmoins entre amis d’une famille si aimante pour la pendaison de la crémaillère d’ « Ensemble, citoyens un peu  » masquée tout de même et pas seulement pour cause de propagation du virus. Les uns et les autres tomberont très vite le masque aussitôt la réélection du président sortant en mai (dans l’hypothèse évidemment souhaitée par les intéressés) pour s’empoigner très probablement au sujet des investitures pour les législatives. Le moment n’est pas venu. Une haie à la fois.

Laissons tout de même la classe médiatique se régaler de son jeu préféré. Où quand la lèche pour Monsieur Z s’est progressivement transformée en deux semaines avec ces sondages à la baisse, ces manifestations hostiles, l’abandon ou désertion de ses soutiens potentiels et fautes de quart répétées, en lâchage puis lynchage organisés…Tout aussi contestables que cette scandaleuse « adoration » et tapis rouge déployé. Forcément bien pratique pour s’essuyer les pieds ensuite. Sans la moindre modération…mais avec une telle conviction !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :