Un vainqueur inattendu et une grande favorite!

C’était tellement indécis que les quatre premiers se tiennent dans un mouchoir de poche. Entre 22 et 25, 6 %. Qui aurait pu imaginer voir le député niçois, Eric Ciotti, arriver en tête ? Ce qui semblait impossible il y encore un mois est devenu possible dans la dernière ligne droite grâce partiellement aux débats télévisés qui ont changé le cours de cette élection interne à laquelle ont participé 80 % des encartés. Un peu comme pour François Fillon. D’une très courte encolure certes, un « gros » demi-point d’avance sur la seule femme du club des cinq Républicains. Les proches et supporters de Valérie Pécresse, pouvaient sauter comme des cabris à l’annonce du résultat proclamé par Christian Jacob et dans la foulée le désistement en sa faveur du grand battu, Xavier Bertrand. Le favori qu’il était encore il y a peu, peut être k.o debout. Il se voyait trop beau, comme je m’en suis déjà fait l’écho, en haut de l’affiche. Trop sûr de lui le président des Hauts de France, au plus bas désormais avec ce sévère camouflet où il n’arrive qu’en quatrième position. Derrière Michel Barnier, l’autre grand battu de cette primaire. Hors jeu aussi le montagnard, sorti de la piste aux étoiles.

Le plus droit dans ses bottes a gagné le premier round contre toute attente. La raison du coeur assurément pour tous ces milliers de militants LR heureux de voir le fidèle des fidèles du parti gaulliste assumer ses valeurs de droite totalement décomplexée. A droite toute. A l’image de la droitisation de l’électorat de notre pays. Vous imaginez si l’on retrouvait sur la ligne de départ l’année prochaine Zemmour, le Pen et Ciotti ! Un cadeau royal pour Emmanuel Macron. Nous n’en sommes d’autant moins là que la logique mathématique voudrait que Valérie Pécresse l’emporte sans coup férir et largement au second tour. Un cas de figure peut-être moins agréable pour l’actuel chef de l’Etat privé de son match avec Xavier Bertrand. Qui lui a reçu non pas un doigt d’honneur mais bien tout le bras…Très beau joueur néanmoins, l’ancien ministre s’est désisté très vite en faveur de sa collègue de l’Ile-de-France. Comme l’ancien commissaire européen, absent néanmoins des retrouvailles en fin d’après-midi au Q.G « versaillais ».

Eric Ciotti, le candidat de la rupture, a déjà tout gagné aujourd’hui. Peu importe la suite car de toute évidence, même s’il s’en défend, il n’était pas programmé pour porter les couleurs de LR ! Et d’ailleurs il en serait très embêté ! Il va déjà contraindre sa rivale du second tour à se recentrer…mais bien plus tard, pour attirer à elle tous ceux et celles qui refusent la droitisation à l’extrême de l’ancien parti de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

Ce sera probablement champagne samedi pour Valérie Pécresse, dont l’électorat se rapproche beaucoup plus de celui de Macron, mais sait-on jamais car à ce premier tremblement de terre pourrait succéder une réplique incroyable…Les cartes présidentielles seront toutefois peut-être rebattues avec la qualification probable de la championne francilienne. Même si jusqu’alors la possible finaliste beaucoup plus centriste ne dépassait pas le seuil de 10-11 % au premier tour en avril prochain…Un peu méprisée en dépit ou à cause de son sérieux, Valérie Pécresse, comme c’est étonnant, va se voir très courtisée dans les prochaines heures. Une nouvelle Jeanne d’Arc pour la droite ? Et encore plus dans les prochains jours en cas de victoire. Les déclarations louangeuses ne vont pas manquer dans cette magnifique comédie du pouvoir. Il va peut-être falloir aussi qu’elle change sa punchline de « Macron crameur de la caisse « ! On l’assez entendue…Il ne lui suffira pas non plus de répéter qu’elle est une femme. C’est d’une telle belle évidence ! Le ou la meilleure gagnera.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :