Investitures législatives chez LR: ça bouge aussi en Seine-Maritime ! Et une « boulette » géographique et sportive…

C’est écrit dans son communiqué interne en date du 9 décembre, pas davantage repris par la presse régionale, soit après, là aussi, la désignation de sa candidate Valérie Pécresse, le parti des Républicains ne traîne pas dans sa préparation…des élections législatives. Je me suis déjà fait l’écho vendredi de la liste complète soufflée par le maire d’Evreux et président LR du département de l’Eure à la commission nationale d’investiture. Cinq soldats valeureux …inconnus ou presque du plus grand nombre, lancés à partir d’une sélection choisie probablement en comité restreint: deux ou trois personnes dans une arrière-cuisine, au coin d »une table. A la grande colère d’élus qui comptent dans le département et aussi de militants sans voix devant ce choix opéré en toute discrétion. Mais pas vraiment transparence. Il faut de toute évidence ne pas prendre pour argent comptant ou plutôt mécontent cette première sélection curieuse qui éliminerait tout (e) candidat (e) suspect (e) de relations normales avec le tout puissant ministre-président du Conseil départemental.

Surtout que la candidate choisie par les encartés de LR préférera de façon vraisemblable introniser notamment l’une des fidèles de la première heure de son mouvement « Libres », l’élue ébroïcienne, conseillère départementale et référente de Valérie Pécresse, Stéphanie Auger, une toute autre « pointure ». Et je ne parle pas là de celle de ses escarpins !

Ca a forcément bougé  » en même temps » dans le département voisin de Seine-Maritime où cette même commission nationale a pour l’instant validé cinq noms sur dix, deux centristes et trois LR, quatre hommes pour une femme. Une liste donc incomplète mais néanmoins très intéressante pour tous mes amis havrais, chers à mon coeur. Comme les ébroïciens…

Si personne ne peut être vraiment surpris par la présence à Rouen de Jonas Haddad, le président départemental et nouveau conseiller régional, vu régulièrement à la télé et soutien de Xavier Bertrand, il est instructif de retrouver le nom d’un récent candidat à nos « vieilles » cantonales (certes défait en terre exclusive ou presque « philippiste ») aux Départementales en juin dernier dans un canton difficile où il n’avait pu mettre en avant son appartenance au mouvement gaulliste dont il est fidèle depuis une trentaine d’années.

L’avocat Jacques Forestier dont la fibre sociale domine dans son parcours personnel, devrait donc défendre les couleurs…de Valérie Pécresse dans la foulée de la présidentielle. Qui si elle se ponctuait par une victoire changerait toute la donne aux législatives. Ici comme ailleurs. Largement favorite en cas de renouvellement du mandat d’Emmanuel Macron, la députée sortante AGIR et « héritière » du fauteuil abandonné par l’ancien Premier ministre, Agnès Firmin le Bodo, se retrouverait dans une position beaucoup plus inconfortable face à son adversaire. On attendra encore un peu du côté de la circonscription voisine détenue par le député communiste Jean-Paul Lecoq défait aux dernières municipales du Havre. Elle se trouve être (parité oblige) réservée et sans affectation encore nominative à une femme.

C’est sûr que la désignation de Jacques Forestier, un homme très estimable même s’il n’a pas de mandat électif (ce n’est pas beau d’être légèrement partial !) va faire causer dans les chaumières havraises ! Et pas seulement républicaines. Notamment en particulier dans le camp d’Edouard Philippe, qui a tout intérêt, dans les prochaines semaines à ne pas faire semblant et vraiment « mouiller la chemise » pour son ancien patron de l’Elysée. Il en va de son propre avenir présidentiel de 2027 et surtout dans un premier temps des « actions » de son mouvement Horizons en vue des législatives qui seraient très mal engagées et sérieusement revues à la baisse pour ses troupes. On devrait en savoir un peu plus côté organisationnel dans les prochains jours annonciateurs peut-être de transfuges d’élus d’importance LR…A voir.

Ah la petite boulette ! Nos énarques ne sont probablement pas les meilleurs géographes. On se souvient de la bourde géographique du président actuel, Emmanuel Macron, qui, en cours de mandat, positionna la Guyane sur une île. Alors que chacun sait ou presque que ce territoire, est bien rattaché au continent et notamment dispose de grandes frontières terrestres avec le Brésil. Pour rester dans le cadre métropolitain et surtout mémoriel, Valérie Pécresse, lors de son meeting à la salle de la Mutualité, samedi, a évoqué le village martyr d’Oradour-sur-Glane en le situant dans sa « Corrèze de coeur » si chère à son mentor en politique, Jacques Chirac. Ca devait être de l’humour corrézien déjà entendu avant la campagne présidentielle de 2012 !

C’est quand même néanmoins un peu gênant de ne pas savoir que cette localité, restée hélas dans l’histoire la plus sombre de notre pays, avec le massacre de sa population (643 victimes assassinées et brûlées vives dans l’église de la localité quatre jours après le Débarquement en juin1944 ) par la colonne blindée SS « Das Reich », restera pour toujours en Haute-Vienne, chef-lieu Limoges, capitale aussi de la porcelaine. Vaisselle cassée…On ne peut pas être bon partout. Un petit conseil aussi: il ne serait pas inutile qu’elle revoit ses fiches en matière sportive: la ligne des 22 mètres, ce n’est pas au football, mais au rugby. Un simple détail. Il y a pire comme erreur. Tant qu’elle ne confond pas ballon rond et ballon ovale et tirs au but sur la ligne des 18 mètres et pénalités et transformations. Elle encore du temps d’approfondir ses connaissances d’ici aux J.O de Paris en 2024 ! En cas de médaille d’or présidentielle bien sûr.

A propos d’île ou d’archipel, encore beaucoup plus lointain, saluons le triomphe du chef de l’Etat (d’une discrétion « exemplaire » avant le vote) et de son ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, qui, dimanche ont obtenu un score  » de dictateur » de 96 % pour le maintien de la Nouvelle-Calédonie au sein de la mère patrie. Un résultat attendu (d’où l’implication très mesurée de l’Elysée) il est vrai largement obéré par la décision des indépendantistes kanaks de boycotter ce troisième scrutin. Le dernier. Les absents ont toujours tort de s’abstenir. Les chinois à qui cela n’aurait pas déplu de faire main basse notamment sur l’or blanc de ce territoire richement pourvu en l’indispensable nickel, devront encore patienter avant de s’implanter davantage. Il s’en ait seulement fallu de quelques heures pour que Valérie Pécresse ne félicite chaleureusement Emmanuel Macron pour ce brillant résultat des urnes boudées par plus de la moitié de la population. 42 % de participation, certaines de nos élections en métropole ne l’atteignent même pas !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :