Je vote…P.P ! Et bonjour l’usine à gaz du « pass boulot »…

C’est décidé. Après mure réflexion, j’ai décidé de voter P.P. Alias Philippe Poutou. Le candidat du bonheur partagé. Je plaisante, mais en ces temps anxiogènes il faut bien se payer une bonne tranche non pas encore de foie gras (c’est un peu tôt) mais de rigolade. Je viens de l’entendre à une matinale. La main dans la poche. A l’aise le « Phiphi bordelais ». Posture présidentielle comme d’habitude. Souvent la « banane » sur les lèvres. Un sourire tout de même un peu différent et moins sensuel que celui de Valérie Pécresse. Mais quel régal de l’entendre. Il ne change pas. Toujours égal à lui-même: « la richesse c’est le vol car les riches sont riches parce qu’ils volent. Ils ne sont pas plus malins » et des propositions tellement alléchantes: la gratuité pour tout ou presque au moins dans les domaines de la santé, de l’école et des transports publics, un SMIC net de 1.800 euros, une police désarmée, une France sans frontière ouverte à tous vents migratoires. C’est la fête. Et gratis. J’en passe et des meilleurs. Même s’il donne souvent l’impression de se marrer, le leader du Nouveau parti anticapitaliste, est un poil plus embêté lorsqu’il égrène ses priorités lorsqu’il sera installé à l’Elysée pour essayer d’enrayer le tsunami pandémique. Une déferlante effrayante. Le camarade Tuche à la chevelure un peu moins fournie (je ne suis pas en situation de me moquer) envisage, un verbe très « taubiresque » d’installer des dispensaires de santé un peu partout. Pour entre autres piquer, piquer et encore repiquer. Comme sur les chaines de son ancien employeur et constructeur automobile. Attention toutefois aux cadences infernales et aux dépassements horaires. Car contrairement à bien d’autres, il ne se comporte pas, et c’est plutôt un bon point, en vilain complotiste antivaccin primaire. Il met la pédale plutôt douce sur le sujet. Presque mesuré le « Poutou d’amour ». Pas comme plusieurs de ses petits camarades en course eux aussi pour l’Elysée et non vaccinés comme les Gilets jaunes de la droite-extrême, Florian Philippot et Nicolas Dupont-Aignan. Ancien maire de Yerres mais toujours député, « Dupont-Gnangan » est…aujourd’hui touché à son tour par la Covid. Il a tenté vainement de le cacher. Il s’en fout des éventuelles conséquences sur les personnes qu’il côtoie. Bel exemple de transparence de cet insupportable donneur de leçon. Qui mériterait bien une disqualification d’office comme l’ancienne gâchette de gauche de Marine Le Pen, le très souverainiste et l’un des pires complotistes et menteurs de ce pays. La posture des autres extrémistes du peloton présidentiel n’est guère beaucoup plus reluisante. Tout comme l’attitude d’un trop grand nombre de nos compatriotes qui refusent ce vaccin pour cause d’inflammation aiguë de l’anti-macronisme. La « connerie » n’a pas de limites…Les 90 % à ce jour de vaccinés ne voteront pas et fort heureusement d’ailleurs pour le sortant. On ne refuse pas cette dose ou plutôt une triple pour les retardataires pour seulement « emmerder » un président que l’on déteste!

Et dire que les deux candidats précités qui pèsent 1 à 2 % des intentions de vote, pourraient passer l’obstacle des parrainages…contrairement à Eric Zemmour, encore estimé en dépit de ses dérapages multiples à 14-15 %. Ce qui serait tout de même un déni grave de démocratie, même si bien sûr ce personnage me révulse à bien des égards. Gageons que dans la dernière ligne…très à droite, en cas de danger pour l’obtention des 500 signatures obligatoires, il pourra obtenir les sésames nécessaires de quelques dizaines de maires LR. Ca arrangerait bien leur candidate, qui, en cas de non-départ de Monsieur Z, éprouverait les pires difficultés pour disputer la grande finale. Même si la « Valériemania » atteint les sommets ! Qui ne sont tout de même pas encore ceux du Mont-blanc. Mais plutôt encore à la bonne hauteur des volcans de la chaine des puys chers à son ami à la parka rouge, Laurent Wauquier. C’est toujours plus haut que le plat pays de son autre ami des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, qui vient de connaître davantage de bas…

En attendant bon courage au gouvernement pour sa tentative de lancer un « pass-boulot » obligatoire pour les prochaines semaines. Ca ressemble bien à un nouvel opus de « Mission impossible ». Et là franchement, on doute que Jean Castex se mette dans les habits de Tom Cruise ! C’est une véritable usine à gaz que cette affaire-là, certes probablement louable d’un point de vue strictement sanitaire, mais difficilement réalisable dans les faits pour des raisons diverses et variées. Superman ne serait pas de trop…Mais dans le cas présent, on ne parle pas de fiction, hélas ! Mais d’une réalité de plus en plus inquiétante avec cette déferlante d’Omicron et de ses effets pour les prochaines semaines. Les « enfermistes » de tous poils devront patienter encore quelques jours. Le fumet ne sent pas trop bon néanmoins pour les semaines d’après, même si la fête va déjà être partiellement gâchée. Certes il y a pire ailleurs…On s’en contentera dans l’immédiat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :