Une belle journée de bienveillance à toutes et à tous…Et tout particulièrement aux « ravis de la crèche »!

Que du bonheur et de la bienveillance aujourd’hui. La grâce de Noël m’est tombée en toute modestie dessus. Non hélas je n’ai toujours pas gagné fortune au loto comme un breton trentenaire de l’Ille-et-Vilaine, le plus gros vainqueur avec ses trente « patates » qui reviennent d’autant plus loin qu’il avait oublié dans un café sa sacoche de travail contenant son ticket gagnant finalement retrouvé. Ouf. Il n’est pas passé loin de la catastrophe, celui-là. Problème de riche: c’est fou ce qu’il va compter comme nouveaux amis. Ils risquent d’exploser encore plus vite que le variant Omicron. Ce sera ma seule référence bien légère du jour à la crise sanitaire. Promis, juré, je n’y reviendrai pas. Pour ne pas gâcher la fête.

Mais entre nous, celui qui inventera un vaccin contre la sinistrose ambiante est bien parti pour devenir le nouveau Rockefeller du XXI e siècle. Tenez un peu de politique, tout de même, même s’il s’en est retiré, François Fillon marche sur les pas d’un de nos acteurs préférés, le grand « Gégé » Depardieu (qui après avoir embrassé sur la bouche, façon de parler bien sûr, Nicolas Sarkozy, qu’il a soutenu) , est devenu lui aussi à son tour très russophile. Il aimait déjà bien Poutine, mais là il ne frôle même plus la correctionnelle, il l’a déjà côtoyée de près avec la promesse probablement assurée d’un petit bracelet électronique…à la clé.

Ne voilà-t-il pas que l’ancien « collaborateur » de Nicolas Sarkozy, devenu lui aussi avocat…d’affaires et conseil, contrairement au précédent qui lui avait démarré dans la carrière professionnelle dans un rôle (langage des prétoires) d’avocat, avant d’embrasser la politique, a ajouté une juteuse seconde mission d’administrateur indépendant au sein du conglomérat russe Siber, le géant russe de la pétrochimie. C’est du lourd assurément. Cela va le changer de ses rillettes sarthoises. Nous n’avons pas eu confirmation si Pénélope avait prévu de soutenir son François en l’aidant au moins à accélérer sa pratique de la langue russe. On crierait encore à l’emploi fictif et au couple « roublard ». A moins que ça soit en dollars. Obélix « Gégé » se fera un plaisir de lui donner un coup de main. Il n’a même pas besoin de potion magique.

Une autre russophile compatible surtout avec les banques de l’ex-empire soviétique et du maître du Kremlin, son ami Vladimir, Marine le Pen, une ancienne avocate elle aussi. On ne compte plus les exemples d’avocats devenus politiques et vice et versa! Pour certains, le port de la robe leur prend sur le tard. Surtout ceux que les électeurs ont lâchés !

On a découvert que la cheftaine du Rassemblement national avait ajouté à sa crèche personnelle de la nativité un nouvel acteur dont on ignorait jusqu’alors qu’il partageait cette parcelle de gloire deux fois millénaire avec la vierge Marie, Joseph, les rois mages, le boeuf, les moutons et autres chameaux… »ravis de la crèche », une formule employée dans d’autres domaines que religieux.

N’allez pas imaginer qu’elle a transformé son ex-numéro deux, Florian Philippot, dans la peau d’un âne. On ne joue pas le remake de la « Belle et de la bête » ou de « Peau d’âne » avec Catherine Deneuve et Jean Marais. Mais ce santon a pour nom un éminent professeur de médecine en la personne de Didier Raoult, une figurine qu’elle avait achetée lors d’un déplacement sur le Vieux-Port à Marseille en novembre dernier. « Elle est pas belle la vie  » en cette journée de Noël. A Marseille comme ailleurs. Je vous livre mon scoop tout aussi bienveillant. A la crèche de l’Elysée l’année prochaine, Marine, y fera une place toute en majesté à ses cinq ou six chats. Y en marre des chiens élyséens…En attendant belle journée aux croyants et non croyants ! C’est Noël…Bonne fête aussi à tous les Emmanuelle et Emmanuel…Pour le plus célèbre d’entre eux réfugié dans sa crèche présidentielle du Fort de Brégançon, c’est sa fête tous les jours…Dommage, le mimosa n’est pas encore fleuri !

P.S: C’est la belle histoire de ces festivités pour beaucoup bien tristes: un SDF de Lyon prénommé Fabrice, à la rue depuis cinq ans, était encore un total inconnu il y a un mois si ce n’est des riverains qu’il croisait régulièrement. En sauvant du brasier un brocanteur prisonnier de son commerce en flammes, ce sans domicile fixe, bien malgré lui, a joué les héros. Il vient de se voir offrir un toit par la préfecture du Rhône après la médaille de la ville de Lyon. Finalement, on ne peut pas désespérément de tout ! Il y a encore de belles histoires…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :