Une mauvaise… passe pour une « nettoyeuse » au Kärcher nommée Valérie Pécresse !

Enfin une bonne nouvelle dans cet océan de chiffres désespérants et anxiogènes dans le domaine sanitaire: le bon goût, certes un peu coûteux, de Monsieur Z qui, disparu pendant les fêtes de fin d’année, a enfin été retrouvé! Après son réveillon familial à la table du Ritz (ça fait pas très peuple) et une petite escapade réjouissante dans les Caraïbes à l’île de Saint-Martin. C’est sympa. Bizarrement nous avons été privés de la moindre image. On s’en remettra bien volontiers. Ce prochain week-end son déplacement de campagne en Vendée, s’effectuera devant les caméras sur les terres sablaises plus populaires, proches du fief de Philippe de Villiers.

Peut-être en profitera-t-il pour compléter sa « play-liste » de parrainages ! Le candidat Zemmour en a appelé aujourd’hui à la bienveillance du maire LR de Cannes et nouveau président de l’Association des maires de France, David Lisnard, à l’aider dans sa démarche d’obtention des 500 parrainages. A votre bon coeur, Mesdames et Messieurs les maires LR! Ca aiderait bien votre candidate.

Autre info de la première importance: Valérie Pécresse a bien l’intention de « ressortir de la cave » le kärcher (un peu rouillé) de Nicolas Sarkozy, selon ses propos parus aujourd’hui dans les colonnes de la « Provence » motivé par son déplacement à Carpentras, sur d’autres terres d’élection, celle du Rassemblement national. Bigre, Valérie entend jouer les « nettoyeuses » des quartiers sensibles…Dix ans ou presque après départ de Nicolas Sarkozy de l’Elysée qui, alors en déplacement en banlieue parisienne, pendant les émeutes urbaines de novembre 2005, en tant que ministre de l’Intérieur et non de président de la République, avait promis aux gens de ces quartiers de « les débarrasser de la racaille »…On sait ce qu’il advint par la suite. Le nettoyage promis (remisé bien avant Hollande et Macron) avait à l’époque été peu suivi d’effets sur le terrain ! A La Courneuve comme ailleurs.

Dans un premier temps, la candidate républicaine, dont la dynamique, selon les enquêtes d’opinions, semble être redescendue elle aussi à la cave, devra, en priorité, remettre un peu d’ordre dans son propre parti. Si l’on se réfère bien sûr au vote de ses amis, tôt ce matin dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, où la loi sur le pass vaccinal adoptée, en première lecture du texte, a suscité un éparpillement façon puzzle, en trois tiers, à part à peu près égale, des députés LR. Ce qui est inquiétant pour la vainqueur de la primaire car officiellement consigne avait été donnée aux députés du parti présidé par Christian Jacob d’adopter ce texte de loi. Ca fait, convenons-en, un peu désordre. Godiller n’est pas gouverner…

On pourrait croire que si Emmanuel Macron revendique haut et fort de bien « ’emmerder jusqu’au bout » les non-vaccinés, et principalement les antivax, il a aussi sérieusement « emmerdé » ces derniers jours la présidente de la Région francilienne. Et ce d’autant plus que contrairement à ce que l’on pouvait imaginer, ses propos polémiques et très clivants n’ont pas eu de conséquences dramatiques en terme de réponses sondagières! Pour l’instant présent. Son gros mot n’a en effet entraîné que 52 à 60 % d’opinions négatives, selon les deux sondages effectués. Un score étonnamment flatteur, vu l’ampleur du séisme politique et médiatique, qui plus est complété par celui encore plus surprenant lié à « l’irresponsabilité des non-vaccinés » qui lui atteint, contrairement à toute attente, 52 % d’opinions favorables ! Et encore plus le chiffre record depuis le 1 er octobre dernier (66.000) de primo-vaccinés, hier. Et ça c’est beaucoup moins « emmerdant » pour le Président qui, provisoirement, ne sort pas à l’agonie de cette mauvaise…passe présumée ! On ne dira pas encore pour autant qu’il a marqué des points, davantage en revanche, peut-être, que sa rivale de la droite républicaine… Et ça ne va probablement pas s’arranger la semaine prochaine avec le groupe majoritaire LR, fort de sa position dominante au Sénat qui risque lui avec ses chefs de file Gérard Larcher et Bruno Retailleau de ferrailler plus durement contre le pass vaccinal. Et donc ne pas suivre l’avis de leur championne. Bonjour les divisions !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :