» C’est pas Versailles ici ! « 

N’y voyez là aucune allusion ironique à l’adresse de la candidate républicaine ! Mais plutôt une pub vraiment de circonstance en cette période de tarification extrême de l’énergie. Elle ne concerne, actualité du jour oblige, que le tsar de toute la Russie, Vladimir Poutine, qui non candidat à l’Elysée, s’apprête à recevoir Emmanuel Macron en son palais moscovite. Un « château » beaucoup moins prestigieux et historique que celui du Roi Soleil, où il avait été reçu en grandes pompes et le premier par son homologue français, nouvellement élu en 2017. Le président de l’ex-empire déchu soviétique serait peut-être en mauvaise passe de faire envahir par ses troupes le Dombass, région Est de l’Ukraine.

Il avait beaucoup apprécié les ors de notre château royal le camarade Poutine! Est-ce que notre chef de l’Etat recevra le même accueil de son hôte pour discuter entre quatre yeux de l’avenir de cette province frontalière de la Russie. Une zone à hauts risques pour la paix dans le monde. Les bruits de bottes ne sont jamais annonciateurs de bonnes nouvelles pacifiques ! Et le souriant et très soupe au lait, Vladimir, n’aime pas trop qu’on vienne le chatouiller. Même pour le faire rire. Il n’apprécie que très modérément les mauvaises manières de l’OTAN et donc des Etats-Unis dans leur approche, c’est cas de la dire, de ses frontières.

Ca risque et à une échelle franco-française bien moindre et aux conséquences internationales très limitées, de ne pas être non plus …Versailles, ce même lundi où la procureure de la République d’Evreux a reçu dans la gendarmerie la plus proche de son domicile (pas celui de la patronne du parquet ébroïcien !) à Ecos (cela ne s’invente pas) un hôte de marque en la personne de l’ancien maire de Levallois-Perret. Son bracelet électronique posant visiblement de graves problèmes techniques, d’où la mesure de révocation desdits bracelets pour le couple Balkany. Et la certitude aujourd’hui pour L’ancien homme fort du 92 de retrouver, non pas son moulin de Giverny, mais bien une prison de la région parisienne, en l’occurrence à Fleury-Mérogis . Et non pas celle de la Santé. Ce qui aurait été un comble pour celui qui a obtenu un certificat de son médecin attestant que sa santé n’était justement pas compatible avec un retour entre les quatre murs de la maison d’arrêt parisienne d’où va sortir mercredi une autre gloire sarkoziste, l’ancien ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, qui aurait remboursé ses…créanciers. Il ne croisera donc pas « Patoche » qui lui, a priori, n’a pas réglé toutes ses dettes fiscales. Et que dire alors de l’état de son épouse, Isabelle, qui, à l’annonce de son incarcération, a fait une troisième tentative de suicide. Ratée, heureusement. Elle retrouvera peut-être son époux dans cette même prison mais pas dans la même cellule lorsqu’elle sera sortie de l’hôpital.

On ne saurait que conseiller à son chéri de ne pas tenter le diable après une toute récente sortie médiatique dont il a le secret comme celle humoristique, en dépit des circonstances, « je crains que la prochaine sera la bonne ». Voulait-il parler d’une collaboratrice pour entretenir sa grande propriété euroise ? Le couple ruiné aurait-il encore les moyens de s’offrir les services d’une employée de maison ?

Trêve de plaisanterie dans ce feuilleton judiciaire: on peut s’interroger sur le bien-fondé de ce retour carcéral. Pour quoi faire ? Représente-t-il un réel danger pour la sécurité de l’ordre public ? Et dire aussi que l’actuel garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, fut l’un de ses derniers conseils lors de son procès, avant d’être congédié et qu’il ne quitte la robe d’avocat pour rejoindre la Chancellerie. C’est sûr que la procureure a reçu des ordres venus de la place Vendôme…Je plaisante ! Il est acquis que Isabelle et Patrick ne fêteront pas ensemble prochainement la Saint-Valentin.

Je ne parlerai pas aujourd’hui de la présidentielle. Je suis en grève très momentanée. Place aussi au sport avec la victoire, certes un peu brouillonne, de nos rugbymen tricolores et de nos amis footballeurs sénégalais, pour la première fois vainqueurs de la Coupe d’Afrique des nations, fêtée comme il se doit dans nombre de foyers franco-sénégalais au…Havre et ailleurs. C’est d’ailleurs dans la cité portuaire que le gardien de but sénégalais, Édouard Mendy, qui évolue dans le championnat anglais, a fait ses premières armes au club doyen, le HAC.

A ma connaissance, la forte communauté sénégalaise installée en France ne s’est pas rendue coupable des…mêmes débordements que ceux trop souvent hélas perpétrés par d’autres supporters du continent nord-africain, pour célébrer cette grande première. Pour la circonstance, le dernier rempart sénégalais a été décisif lors de l’insoutenable épreuve des tirs au but. Les « pharaons » égyptiens ont été « momifiés » par les « lions de la Téganga », surnom donné aux joueurs de l’équipe africaine !

Et un gros cocorico d’honneur à notre skieur baptisé le « quadragêneur » Johan Clarey, qui, à 41 ans, est monté (il faut le faire pour un descendeur) sur la seconde marche du podium, tôt ce matin, sur les hauteurs de Pékin. Une performance exceptionnelle qui fait de lui le « plus vieux » médaillé en ski aux Jeux olympiques. C’est en revanche raté pour notre slalomeuse, double championne du monde, Tessa Worley. A cause d’une porte vraiment placée au mauvais endroit et enfourchée lors de la seconde manche. Une déception heureusement vite compensée par la troisième breloque en argent remportée par Anaïs Chevalier-Bouchet en biathlon, notre sport en…or en devenir ces jours prochains.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :