Le « dictateur » vous salue bien !

« Monarchique et dictateur» . Ces deux interprétations tellement chaleureuses ne visaient pas pour une fois le maître du Kremlin. Mais bien le premier des français en campagne depuis seulement quelques heures. Et ils ont été prononcés par le… « Puy de vérité » , l’ancien maire de cette localité de Haute-Loire, connue aussi à la fois pour sa basilique, point de départ de beaucoup de marcheurs du Chemin de Compostelle et ses spécialités que sont la dentelle et les lentilles vertes. Sans oublier dans un passé pas si éloigné, pendant la crise des Gilets jaunes, sa préfecture embrasée par des voyous! Le drame humain n’avait pas été loin de se produire.

Profitant en effet d’une réunion de campagne hier à Chartres, autre lieu connu pour son édifice religieux, sa si belle cathédrale, l’ex-président de LR toujours à la tête de sa Région, a surpris tout son monde en prononçant cette saillie qui lui est très vite revenue comme un boomerang.

Il est peu visible aux côtés de sa candidate mais lorsqu’il se déplace ce n’est pas pour rien. Quel précieux soutien d’une grande habileté! S’il a maintenu le mot monarque d’une telle banalité il a en revanche très vite opté pour une séquence de rétropédalage forcée vu l’impact de cette ogive offensive. Aux dégâts dévastateurs. Avec les excuses de l’ancien ministre pourtant peu habitué à ce genre d’attitude. Comme si Valérie Pécresse , au plus mal dans les sondages, avait besoin de ça. Ce n’est pas avec de tels propos dont elle n’est évidemment pas responsable qu’elle va effectuer une « remontada ». Laurent Wauquier l’a-t-il fait exprès pour noyer encore davantage avec la plus grande efficacité sa grande amie ? C’est ce qu’on appelle marquer un but contre son propre camp. Celui de ses propres amis et électeurs lassés par tant d’opposition ridicule avec les excès de langage qui vont avec. On comprend mieux pourquoi de plus en plus de fidèles de la famille gaulliste ont quitté depuis des années ce bateau qui sombre par la faute de quelques uns de ses dirigeants. Et de leur sectarisme contre-productif. D’autres fossoyeurs et ils ne concernent pas eux les EHPAD pour évoquer une actualité polémique récente.

Et pendant ce temps-là, « Le dictateur » qui n’est totalement un…Charlot, après sa lettre envoyée aux français, via la presse quotidienne régionale (seule la Voix du Nord a refusé de la diffuser !) a choisi une forme originale dans son expression, un premier clip-vidéo hebdomadaire de quatre minutes diffusé hier soir. Une série politique digne de Netflix prévue chaque vendredi à 18 heures. Des images bien léchées tournées la veille avec beaucoup de vues de profil dans son bureau présidentiel. Avec en sus un teasing pour les prochains. Les premiers commentaires de nos chers éditorialistes sont un peu ridicules. Comme trop souvent. Ca pue à la fois « l’anti-Macron primaire » et aussi la louange aussi peu crédible dans sa démesure. La vérité est au milieu. Ça ne changera pas grand chose au résultat final. Même si comme en sport tant que le match n’est pas joué, tout reste possible et envisageable. Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Même si le coup de fusil semble là bien assuré ! Même s’il n’est pas un spécialiste des pistes de biathlon, la cible n’est pas loin d’être bien atteinte ! Au moins dans le cercle des sondages.

PS: Une petite lueur si brève dans le ciel sombre de l’Ukraine. Et ces images épouvantables de destructions massives de villes et villages. Bien réelles là. Une pure sauvagerie bien éloignée du but initial de la démilitarisation du pays. L’une de ses villes portuaires, les plus bombardées et martyrisées, Marioupol, le poumon industriel de l’Ukraine a connu un faux cessez-le-feu bref décidé et annoncé (un nouveau mensonge) par la Russie pour permettre l’évacuation des populations civiles de cette ville. Cette manipulation odieuse ne dissimulait pas pour autant la volonté de Poutine d’écraser et massacrer des villes dans lesquelles ses troupes au sol éprouveront les pires difficultés pour se rendre maîtres de la résistance locale. Cette stratégie pseudo humanitaire n’avait pas d’autre but que d’essayer d’éloigner les combattants civils ! Un comité d’accueil attend les troupes russes…Principalement à Kiev. Capitale barricadée appelée à se transformer aussi en cimetière russe au dixième jour de l’invasion.

Contrairement à la propagande éhontée de Moscou, le courageux président ukrainien, Zelinsky, n’a pas fuit Kiev et encore moins son pays. Il continue lui aussi de façon efficace de diffuser sa véritéParfois un poil légèrement différente de la réalité sur le terrain ! Mais ce n’est rien par rapport à l’agresseur et envahisseur ! On peut lui pardonner quelques éléments de langage…Un seul souci de traduction sans le moindre doute !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :