Que du bonheur avec des cadors !

En France on n’a ni gaz ni pétrole, mais qu’est-ce qu’on a comme idées. Géniales, il va sans dire.

Aujourd’hui, c’est une brève parenthèse de bonne humeur dans ce monde de brutes. Que des infos rassurantes, voire même amusantes. Ainsi cette magnifique apologie de recherche de la transparence dans le patrimoine de nos candidats et candidates à l’élection présidentielle. Et une fois encore la…pauvre Valérie en prend plein la figure. C’est la plus riche. Quelle horreur. Les plus populistes de nos journalistes et « boni…menteurs » des plateaux, notamment celui inféodé à Monsieur Z, avec en tête de gondole, un P.P (Pascal Praud au sommet de son art) s’en prennent à ses 10 millions et surtout ceux de son mari, industriel. Comme si elle ne prenait pas assez de missiles sur la tête depuis son début de campagne. C’est vrai que posséder un tel patrimoine est forcément suspect et constitue souvent pour certains un scandale éhonté dans notre beau pays peuplé de jaloux! C’est lamentable.

On ne saurait néanmoins que conseiller gentiment à la candidate républicaine d’éviter la couleur bleue canard dans son « dress-code » vestimentaire. Comme ce matin sur un plateau-télé. On lui vole déjà assez dans les plumes. Pas toujours à bon escient d’ailleurs. Et la chasse va se poursuivre comme un massacre final jusqu’au 10 avril prochain. Le rouge lui va beaucoup mieux encore que pour ses espoirs, cette couleur de clignotant l’emporte davantage sur le vert.

Plus au sud, l’ancien berger devenu député, le béarnais Jean Lassalle, commence aujourd’hui à Bayonne, son tour de France en bus. Il devrait parcourir une quarantaine de départements à bord du « Lassalle-tour ». En 2013 il avait privilégié un tour de France en marchant, bien avant que Emmanuel Macron n’existe politiquement. Il était même passé par Le Havre. Un homme de gout assurément. Pourvu toutefois qu’il ne pousse pas la chansonnette à chaque étape comme naguère en soirée dans les villes-étapes du vrai Tour de France cycliste. Où la reine du piano à bretelles Yvette Horner jouait aussi de l’accordéon.

Il a essayé en vain lundi d’effectuer une percée « russe » du côté de Poissy, où il espérait en découdre avec le président candidat, Emmanuel Macron. Une tentative hélas vouée à l’échec (il ne faisait pas partie des invités du maire, Karl Olive)…pour des raisons évidemment et uniquement techniques. Les hommes du président n’avaient pas prévu un décodeur pour déchiffrer la parole pas toujours très claire de l’ancien « pote » de « Lou » Bayrou. Ce n’est que partie remise. Les deux hommes se retrouveront de toute évidence lors du débat de second tour ! Qu’est-ce qu’on va rire. Ce sera une grande première en présence d’un ou d’une interprète. Et dire que le « grand gaillard , à qui il ne manque le costume folklorique sur la scène, a même aujourd’hui dépassé dans plusieurs enquêtes d’opinions la candidate d’une partie, de moins en moins importante, du Parti socialiste. Ca mérite bien un coup de jurançon ou de madiran, les vins très estimables de sa région. Voire même la Légion d’honneur qu’au revers (un mot de circonstance) de leur veste, Valérie et Anne portent fièrement à chacune de leur apparition.

Son nom ne vous dira pas grand chose, mais lui aussi dans son genre, c’est un cador. Joachim Son-Forget, d’origine sud-coréenne, accueilli en France, devenu par hasard député En Marche représentant les français installés en Suisse et au Liechtenstein (Jeannot le béarnais éprouverait les pires difficultés dans son dialecte à prononcer le mot de ce « paradis »).

Invité à se réfugier dans un autre pays, pardon parti, à cause de ses prises de position plutôt dignes de la Corée du Nord, le parlementaire, essaie (et il réussit hélas de façon très épisodique) de refaire parler de lui. Dans trois mois, c’est terminé pour lui. Il a en effet annoncé son intention de rejoindre au plus vite l’Ukraine à bord de sa voiture. Il n’a pas précisé s’il envisageait de secourir par les armes le peuple bombardé. Nul ne doute que le premier député en guerre français (désormais soutien de Zemmour) y sera bien accueilli, même s’il ne représente que quelques milliers de nos ressortissants à l’étranger. Mieux vaut en rire.

Ce qui ne sera certainement pas le cas avec les nouvelles accusations de Médiapart, le jour de célébration, comme par hasard, de la Journée internationale des Droits de la femme, portées à l’encontre de Monsieur Z sur ses agissements suspects à l’égard des femmes. Des faits remontant davantage à ses jeunes années au Figaro, où l’ancien polémiste se serait rendu coupable de « comportements problématiques et agressions sexuelles ». Des faits déjà évoqués l’année dernière. Le site fait témoigner des femmes ayant croisé le journaliste, des jeunes stagiaires de l’époque, une hôtesse d’accueil, une journaliste, sans oublier au passage une maquilleuse d’E-Télé (baptisée depuis C.News). Accusations répétées et considérées comme « minables » par le candidat…

Beaucoup plus drôle (enfin façon de parler !) la découverte d’une attitude « hors sol » d’un certain nombre de soldats russes, surpris entre…deux coups de mitrailleuse et de massacre de populations civiles) « pincés » sur les réseaux sociaux et d’un site très spécialisé connu mondialement, pour des recherches « amoureuses » après de la population féminine ukrainienne. C’est quand même pas banal d’essayer de faire des rencontres alors que les intéressés sont censés faire la guerre. On ne pourra même pas parler du repos bien mérité du guerrier ! L’abject dans cette guerre aussi de communication n’a pas fini de nous surprendre. « Papa » Poutine ne vas pas apprécier la plaisanterie. Et pour une fois, il n’aura pas tort…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :