« Arrête ton char Vladimir et passe un peu moins à la télé »… Et Valérie toujours gaillarde !

Ça vous change un homme une guerre ! La preuve avec Vladimir. Il se faisait discret depuis une bonne vingtaine d’années. On ne le voyait que très rarement à la télé, le plus souvent pour justifier le combat pour la paix de ses troupes armées dans différentes régions du globe. On passera sous silence son bref passage de premier ministre de son « pantin », Medvedev. Pas le numéro un du tennis mondial qui risque bien de ne pas le rester longtemps !

Poutine a pris goût ces derniers jours à la petite lucarne. On le voit désormais tous les jours ou presque. On s’en passerait bien. Vous ne l’avez pas trouvé changé ? Un peu bouffi non pas par ses seules vanité et paranoïa. Et son hibris surdimensionné. Je reconnais: ce n’est pas très classe de s’attaquer au physique. Il n’empêche: il nous fait une… »Macron » dans l’omniprésence cathodique. La comparaison se limite bien sûr à cette aimable plaisanterie. Lui dont les prestations télévisées et à bonne distance autour de la table, surtout depuis deux ans avec la crise épidémique, montre désormais sa « bobine » tellement enjouée et souriante. Ça fait vraiment plaisir à voir. Et surtout à entendre !

On aimerait être petite souris et en savoir un peu plus sur les commentaires qu’il peut faire sur son armée. Visiblement pas la meilleure du monde. C’est vrai que ce n’est pas la même chose que d’aller « casser » de l’afghan, du tchétchène, du georgien, plutôt que du frère ukrainien ! Il en est réduit à payer des volontaires syriens dont il a massacré des villes dont Alet, le Stalingrad syrien, pour venir en aide à son « frère » Bachar (un autre criminel de guerre) pour combattre en Ukraine. Ce n’est pas très bon signe. Ses chars avec la météo vont encore davantage s’enliser. Voilà finalement une bonne nouvelle du front…Même si hélas il ne faut pas trop se faire d’illusions sur l’assaut final.

Le front de la guerre présidentielle maintenant. Valérie Pécresse n’a pas abdiqué. Elle continue elle aussi de labourer le terrain. C’était cette fois-ci hier en terre amie, la « Chiraquie » aux côtés de Claude, la fille du Grand Jacques…et entourée de ses fidèles chiraquiens, Jacob et Baroin et du quatuor maître de mousquetaires de la primaire républicaine. Un pour tous et tous pour une. Au pays du rugby et du salon du livre à Brive-la-Gaillarde, la candidate LR en a profité pour signer son nouveau bouquin avec quelques jours d’avance sur sa sortie prévue initialement et inaugurer une salle de boxe. Son ami Monsieur Z, curieusement, n’y avait pas été invité! Dommage.

Et pendant ce temps-là Marine passe à travers les grosses gouttes ukrainiennes et de sa coupable affection à l’égard de l’autocrate du Kremlin. Incroyable mais vrai. Et pourtant il faut quand même se souvenir que Poutine lui avait « sponsorisée » sa campagne présidentielle de 2017. C’est vrai aussi que les banques françaises ne lui avaient pas fait confiance. Rebelote cinq ans plus tard. Mais là cette fois-ci c’est un autre grand démocrate nationaliste, « Totor » Orban ou plutôt l’une des banques de son pays, la Hongrie, qui lui est venue en aide. Elle fait profil bas la Marine nationale. Elle surfe sur son nouveau crédo: le pouvoir d’achat de ses chers compatriotes. Et ca marche, semble-t-il, pas trop mal…Suffisamment pour croire en sa qualification pour la finale.

J’allais presque en oublier la terrible déclaration de « Mister Joe ». Une menace quasiment nucléaire. Le président américain Biden, après l’embargo décidé sur le gaz et le pétrole russe (dont il n’a pas besoin, ça aide) a en effet annoncé que plus un gramme de caviar n’arriverait sur le sol yankee. Même chose pour la vodka! C’est vrai que l’un comme l’autre sont des produits de première nécessité pour les foyers américains. Pas de souci les amis d’Outre-Atlantique, on dispose de quelques bons producteurs d’oeufs d’esturgeons en Aquitaine. On échange vos millions de barrils contre quelques boîtes d’or noir…On fait même un peu de vodka chez nous. C’est sûr que l’on va rééquilibrer avec ça notre balance extérieure…Il faut bien s’aider entre alliés !

PS: le jour d’après. Après plusieurs années de combat acharné contre la maladie, un ami de la région d’Evreux, l’ancien maire de Saint-Sébastien-de-Morsent et toujours vice-président chargé des finances à l’agglo, Bruno Groizeleau, s’en est allé. Beaucoup trop jeune. Comme tant d’autres. C’est curieux la vie. Nous ne nous connaissions pas il y a trois ans, au lancement de ce blog dont il est resté un lecteur très fidèle jusqu’à ces derniers jours. Nous avions sympathisé et régulièrement échangé à travers les réseaux sociaux. Nous étions très très souvent en accord.

Sa disparition m’a profondément touchée, comme elle a bouleversé hier tous ses amis et toute la classe politique de la région ébroïcienne. Toutes tendances confondues. C’était un « honnête homme », une si belle expression, fidèle à ses valeurs, justement très estimé. Qui jusqu’au dernier moment s’est intéressé à la chose publique. Il était encore en visio il y a quelques jours avec ses collègues pour ce qui allait devenir son dernier conseil communautaire. A petite distance certes mais toujours avec la même passion. Celle du coeur. Une grosse pensée pour lui et tous ses proches dans la douleur. Ces quelques petites lignes modestes, elles sont pour toi, Bruno, là-haut…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :