« Che » de bonne guerre avec des insoumis devenus marcheurs en bande organisée !

« La république »: c’était déjà lui. Avec sa fameuse parole lors d’une perquisition policière restée célèbre. Et hier dimanche il a « privatisé » en affreux capitaliste la place portant le même nom dans la capitale. C’était la fête à Jean-Luc et à ses dizaines de milliers d’insoumis marchant pour la VI e République. Une méga-manifestation de force qui, selon les chiffres du Kremlin non pas Bicêtre, aurait accueilli près de 100.000 marcheurs. On ignore encore si Poutine avait envoyé quelques renforts ou taupes (c’est un « fin » ancien professionnel du KGB, reconverti en autocrate et criminel de guerre) à son ancien ami Mélenchon. Qui, depuis la tribune, a harangué ses amis avec un seul adversaire en ligne de mire: le sortant « Manu ». C’était le printemps avancé d’un jour pour le « che » et nouveau « Mao sait tout » se poussant du col pour sa grande marche. Non pas avec des chansons sur l’arrivée du renouveau printanier immortalisé naguère par le grand Jacques (Brel) la môme Piaf, « Cloclo » et tant d’autres depuis des décennies. Reste à savoir si la tortue sagace, comme il aime à se caractériser, parviendra à se faufiler dans un trou de souris, une autre de ses expressions, qualificatif pour le second tour. La carapace est là d’une autre dimension à percer avec le handicap qu’il semble connaître à seulement trois semaines du scrutin.

Je rassure d’entrée de jeu espiègle les supporters du président Macron. Ses fidèles supporters bipèdes n’ont pas viré leur cuti et rejoint les rangs d’Obono (députée LFI de Paris) et de sa bande organisée, en revanche rejointe par un ancien parlementaire d’E.M, Aurélien Taché, qui porte bien depuis plus d’un an son nom après une succession de déclarations intempestives. Bon débarras. Comme bien d’autres, à droite (surtout à l’extrême) comme à gauche, ce parlementaire français et les « européens « anciennement du RN, auraient dû déjà depuis un bon moment avoir la décence de démissionner de leur mandat obtenu grâce à leur appartenance politique de l’époque. Passons…notre colère !

En attendant « Godot-Sarko » qui ne s’est toujours pas exprimé sur son soutien à Valérie Pécresse, voire à Emmanuel Macron, l’ancien maire de la capitale, Bertrand Delanoë, retiré sur ses terres natales en Tunisie, l’ancien mentor de « l’Amère de Paris » a annoncé son intention de faire coup double. Il avait déjà voté en 2017 pour Macron. Il remettra le couvert le 10 avril prochain. « J’avais voté en espérant qu’il soit un bon président. Je vote pour lui en 2022 en sachant qu’il sera un bon président ». Soeur Anne, ne vois-tu rien venir ? Déjà devancée dans certains sondages même par « Jeannot » Lassalle !

Heureusement toutes les mauvaises nouvelles ne s’abattent pas sur elle. La preuve: elle recevra demain mardi l’appui lors de son meeting à Limoges d’un…ex, François Hollande en personne. Roulement de tambour. Il ne manquera même pas la corde pour la « pendue ». Le jour de gloire est presque arrivé. Pourvu que « Flamby » ne casse pas en plus de vaisselle dans la capitale de la porcelaine. Les verres ça peut porter bonheur mais pas forcément la vaisselle ! Et ça peut couper. Surtout après le 10 avril, où les morceaux vont être durs à recoller dans la cabine téléphonique transformée en désert des tartares du PS. Les couteaux seront aussi sortis comme chez LR après le désastre annoncé.

La bêtise n’est pas qu’une spécialité à Cambrai ! La preuve en Bretagne, du côté de Pontivy où des énergumènes animalistes « écolos barjots » beaucoup moins sympathiques que nos handballeurs surnommés les « barjots », il y a déjà un bon moment couronnés d’or aux J.O et championnats du monde, s’en sont pris à un convoi transportant 1.500 tonnes de blé sur une petite ligne de chemin de fer dans la campagne du Morbihan. Soit l’équivalent de six millions de baguettes, même si, en la circonstance, ces céréales (perdues) étaient destinées à alimenter des « fermes usines » de nutrition animale, objets de la vindicte de ces activistes ayant même monté un mur en parpaings pour arrêter le train !

Ca tombe vraiment bien en cette période où l’on parle de possibles pénuries de blé avec la guerre en Ukraine et ses terribles répercussions économiques.

PS: Quelle recrue pour « Dupont-Gnangan », le troisième candidat de la droite extrême flanqué de son futur Premier « Sinistre » (ce n’est pas une coquille) Florian Philippot, avec l’annonce du soutien d’une immortelle icône française, Brigitte Bardot. L’ancienne gloire du cinéma de l’époque du général de Gaulle, qui, pour une fois, va faire des infidélités à sa Marine préférée. Pour soutenir dit-elle un « petit candidat » très proche côté affectif de ses aspirations du bien-être animal. Quel nouveau couple glamour. Nicolas ne sait plus à quel…saint-bernard se vouer et se tourner ! De la même façon que notre BB nationale dont d’autres…seins et le reste, ont fait chavirer bien des têtes au siècle dernier ! Je ne vais pas encore me faire que des amies des bêtes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :