Un candidat malentendant et muet…et un « tableau » très rafraîchissant et instructif!

Urgent. Candidat cherche O.R.L pour retrouver au plus vite un meilleur usage de ses oreilles visiblement bouchées et de la parole. Et pourtant il l’a bien pendue sa langue ! On en a encore eu la preuve hier sur l’esplanade du Trocadéro. Pour ce qui est des chiffres, 100.000 supporters annoncés par Monsieur Z, là, il pousse le bouchon…de l’oreille un peu loin. Et il voit aussi probablement double. Au coeur d’une foule emportée par son enthousiasme. On a bien entendu en revanche des cris lâchés l’espace de dix secondes par des centaines ou milliers de voix: « Macron assassin ». Le comble de l’abject. Une nouvelle faute vite vue par son proche entourage qui dans les minutes suivant ce meeting « baroud d’honneur » transformé en « baroud du déshonneur » par la faute d’imbéciles malheureux, a déclaré que son poulain n’avait pas entendu ces cris. Il ne pouvait donc pas les faire arrêter ! Mais à cette heure où j’écris ces quelques lignes, il ne les a toujours pas excusées…contrairement à son équipe rapprochée qui les a dénoncées. Il est resté muet. Tout le contraire de son « plan » drague devant des dizaines de milliers de personnes en direction surtout des électeurs républicains. Et de quelques uns des dirigeants LR. « j’ai besoin de Ciotti, Bellamy, Wauquier et Morano ». La Saint-Valentin, c’était le mois dernier !

Beaucoup plus rafraîchissante cette émission en soirée sur une chaîne du groupe Bolloré (pour une fois !) avec quatre prétendants invités « Au Tableau » noir dans une classe d’écoliers particulièrement performants et souvent incisifs et sans concession face à Zemmour, Pécresse, Roussel et Jadot. Même si ce n’était pas l’école des fans, le quatuor a mérité quelques lauriers. Une façon beaucoup plus joyeuse et détendue d’appréhender la politique et ses acteurs. Plutôt bons et sincères en la circonstance. De vrais échanges si amusants, souvent. On a ainsi appris que Monsieur Z avait la trouille de prendre l’avion ou l’hélico. Ce qui donna cette réplique pleine de bon sens d’un gamin ayant le sens de la répartie: « c’est embêtant pour un président de la République. Ses déplacements, il ne va pas y aller à la nage ». Pas terrible « Rico » dans ses réponses à l’interro surprise. C’est aussi finalement rassurant que celle qui est considérée comme la très bonne élève de la classe avec son parcours, Valérie Pécresse, n’a pas été meilleure que ses petits camarades. Elle a notamment chuté dans l’épreuve terrible de reconnaissance du fromage du brie. Et là c’était aussi politiquement amusant. Si elle a bien reconnu le brie de Meaux, terre de Jean-François Copé, elle s’est plantée en revanche sur le brie de Coulommiers, cher à son voisin et ami président des Républicains, le député, Christian Jacob. Il va faire la « gueule «  »Cricri !

Heureusement qu’il s’était fait l’écho, quelques minutes plus tôt, de ses graves lacunes en géographie, l’écolo Jadot, meilleur en histoire, est visiblement fâché avec les capitales de deux des trois pays baltes. Ce qui conduisit un autre écolier aussi espiègle à mentionner: « c’est dommage, il est tout de même député européen ». Pas faux ! Il a été privé d’image. Un cours de rattrapage semble au plus nécessaire avant qu’il ne retrouve au lendemain du 10 avril le parlement européen.

A ce jeu, le camarade Fabien Roussel s’en est pas mal tiré. Egalement très à l’aise dans ses baskets, le député communiste, comparé gentiment à un…aigle, question physique je précise, qui est contre les devoirs, ne pouvait que recevoir de bonnes notes. Ah les fayots de gamins. Partisans du moindre effort ! Je plaisante.

Elu président, celui à qui les écoliers ont offert une chaise de camping (il en fait depuis sa prime jeunesse) , alors que Valérie a elle reçu une paire de gants de boxe en référence à sa pratique du noble art à l’image du « Doudou » havrais) a annoncé qu’il transformerait la résidence d’été présidentielle du fort de Brégançon en lieu d’accueil d’une « colo ». Et qu’il continuerait de passer ses vacances dans un camping de l’Ile de Beauté. En toute…indépendance et autonomie forcément dans sa tente accompagné de sa famille recomposée ! C’est quand même plus drôle que « Macron assassin ». Encore qu’il me semble que l’on a également entendu il y a peu ce slogan du côté de Bastia et d’Ajaccio où la tension reste vive.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :