Carton rouge et short bleu ! C’est aussi un métier d’être candidat, même sur le tard…

Short et maillot bleu, chaussettes blanches. Non, il ne s’agissait pas de la tenue de notre président-candidat à la tribune, pour son seul meeting du premier tour à…« l’Aréna Macron » de Nanterre. Mais bien de la posture vestimentaire de Monsieur Z pour une sortie sportive sur le gazon synthétique d’un complexe de football en salle (futsal) appartenant à un autre Monsieur Z beaucoup plus populaire, Zinédine Zidane. Champion du monde dans sa catégorie le « Rico » footballeur (on a pu s’apercevoir brièvement qu’il tenait néanmoins bien la balle) exclu quelques minutes plus tard du terrain, non pas par l’arbitre, mais bien par l’un des frères du champion du monde. L’ancien journaliste évita le coup de boule « zidanesque » mais pas le carton rouge. Faute d’avoir déclaré lors de la location de la salle que cette partie de foot à Aix-en-Provence, au pays non pas des polissons mais des calissons, se déroulerait en présence du candidat dont on connait la passion pour le ballon rond et probablement soupçonné d’être un « ultra » parisien du PSG en terre phocéenne! Un « vulgaire » meeting en quelque sorte en présence de nombreuses caméras. Ce qui n’a été du goût de la famille propriétaire.

Il est temps que la campagne se termine pour le président de « Reconquête ». La région marseillaise ne lui réussit pas trop. Des incidents avaient déjà émaillé sa précédente sortie « touristique » sur le Vieux Port et la Canebière. Mistral perdant pour une mise sur la touche. Il pourra toujours faire une…main courante !

A l’inverse, son adversaire préféré, Emmanuel Macron, a lui enfin chaussé les crampons et bien commencé la sienne. « Mieux vaut tard que jamais » ont dû s’enthousiasmer ses supporters. Certes, les circonstances ne sont les plus les mêmes qu’il y a cinq ans. Quoi de plus naturel avec ce final de quinquennat bouleversé par la guerre en Ukraine ayant mobilisé toute son énergie.

Le président à juste titre fatigué s’est mué de toute évidence en candidat enthousiaste et « punchy » après ces « cinq années qui ont été rudes pour nous tous », selon ses propres mots.

Contrairement à tous ses adversaires il a d’entrée de jeu invité son public (comme en 2017) à ne pas siffler ses opposants qu’il n’a jamais nommés d’ailleurs. Même si bien sûr des flèches empoisonnées sont parties de son arc en particulier en direction du duo de la droite extrême. Suivez mon regard bleu…Horizons (pas le parti de son ancien chef de gouvernement, Edouard Philippe, bien présent et souvent filmé au premier rang) avec une punchline bien trouvée sur le footballeur expulsé quelques instants plus tôt dans le sud de la France en parlant du « grand rabougrissement ».

Il a même osé reprendre à son compte une formule de…Philippe Poutou en relation au scandale des maisons de retraite. Pas sectaire le soi-disant président des riches qui, sur scène, à sauté un peu davantage sur son pied gauche que droit. Histoire peut-être de remettre les pendules à l’heure après sa conférence de presse marathon un peu poussive où il avait surtout parlé à sa droite. Il a fait applaudir les enseignants, les soignants, les agriculteurs…« A fond la forme »…dans le fond et la forme, de façon globale. En martelant également à de nombreuses reprises son slogan maître « qui peut mieux que l’Europe »…Une bannière bleue et or étoilée et un étendard hissé haut par l’actuel président de l’Europe.

L’objectivité n’existe que très rarement dans ce « bas monde ». Contrairement à tous les excès de sectarisme. Des séquences émotion avec force clins d’oeil (sa marque de « fabrique ») en direction de ses amis et collaborateurs et de Brigitte, aussi auxquelles son public n’a probablement pas été insensible. Le souffle n’était pas total, certes, mais jusqu’à preuve du contraire, il était vraiment le mieux placé pour parler de son bilan. Forcément critiquable. C’est aussi un métier d’être candidat à la présidentielle! Même sur le tard, circonstances obligent…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :