Le nouveau Patrick Chirac, barbecue, extase et…chemin de croix !

Dernière ligne droite présidentielle. Pendant que défilent en boucle les premières images de la boucherie ukrainienne. Insoutenables. Ces centaines de corps de civils exécutés par les militaires russes jonchant les rues de Boutcha qui restera pour l’histoire comme le nouvel « Ouradour-sur-Dniepr » en version slave, puissance cent, mille…Un film d’horreur bien réel et non fictif celui-là, même si Moscou parle « d’une véritable mise en scène ». Ben voyons…

Amusons-nous plutôt avec ces quelques images et sons, beaucoup moins tragiques et même parfois comiques de nos chers prétendants et prétendantes au titre suprême !

Encore un titre pour l’ancien berger béarnais, Jean Lassalle, le « comique » (de moins en moins) qui après avoir conquis celui du meilleur « ami » avec qui partager une bonne mousse, s’adjuge haut la main devant Marine Le Pen et Emmanuel Macron le sondage de « Camping-Magazine »: celui du campeur le plus sympa avec lequel il serait bon de s’offrir un barbecue avec saucisses et merguez et un coup de rosé. Encore qu’avec cette température hivernale, la raclette savoyarde s’impose davantage. Et quelle cruelle déception pour le seul vrai campeur de la « bande » Patrick Chirac, le héros de la trilogie « Camping » alias Fabien Roussel, qui n’arrive qu’en cinquième position ! Et lui ne fréquente pas le camping des « Flots » sur la cote atlantique mais plutôt la Corse. Et pourtant c’est bien le seul aussi à avoir parlé de bonne « tortore » pendant sa campagne! Quelle injustice. C’est pourtant un bon camarade de jeu. De boules ou pas. Franchement je le préfèrerai à « Jeannot « . Un sacré lapin de Garenne ! Et ce d’autant plus que je ne dispose pas du décodeur Canal + ni celui de Bein Sport ! Indispensable pour comprendre le Lassalle courant dans le texte avec ses grands compas ou échasses landaises si proches.

On la comprend mieux en revanche la Marine, surtout lorsqu’elle nous annonce l’extase à partir de fin avril. Le rêve absolu. Des cadeaux de pouvoir d’achat exceptionnels. La « mère-Noël » en été. Foutu climat. Il en pleut toujours plus. Un arc-en-ciel de la plus belle des couleurs. Comment se fait-il que la candidate du Rassemblement national ne plie pas le match dès le premier tour ? Ca nous éviterait un second. Ce serait tellement mérité avec la…faillite qui nous attend avec elle. Elle a fait un terrible aveu ce lundi matin: « je n’ai pas de vision comptable comme Macron » qu’elle a comparé à « un poisson rouge dans son bocal ». On veut bien, pour une fois, la croire sur parole! Pas pour le poisson d’avril.

Comme l’un de ses soutiens qui, tel le bon vin du Languedoc, commence à bien vieillir. Le maire de Béziers, Robert Ménard, qui n’appartient pas, loin s’en faut, à mon Panthéon d’hommes ou femmes politiques préférés, ne fait plus preuve du même sectarisme « bête et méchant » et surtout absurde qu’auparavant. Il lui arrive dans des éclairs de lucidité d’énoncer des vérités…vraies. Il ne pourfend pas sans arrêt le président sortant. Pour tout et n’importe quoi: « je n’ai pas honte qu’il soit président de la République. Il tient face à Poutine. Sur ce terrain-là, je suis d’accord. Mes amis qui ont été tous pro-russe et Poutine pourraient vite le redevenir si la guerre s’achevait. Je trouve cela insupportable, a-t-il encore taclé en ajoutant au passage: « si Marine le Pen, qualifiée pour le second tour, acceptait certaines concessions à Eric Zemmour que je réprouve, ce serait sans moi » . Bravo Robert…Tout arrive décidément dans cette présidentielle, hors du commun !

Mon dernier mot sera pour aujourd’hui souhaiter un bon voyage à Valérie en partance pour la Guadeloupe. Rien de mieux qu’un bien mérité dépaysement aux Antilles. Fais-toi plaisir Valérie. Oublie-les tes petits compagnons LR qui, dimanche soir, vont rejeter toutes les fautes sur toi et se déchirer à pleines dents, entre faire barrage à l’extrême-droite, adopter un « ni-ni » très courageux, voire même pour les plus anti-Macron, appeler à voter Marine…Bonjour l’ambiance ! Ca promet. Même si le super-président du Sénat, Gérard Larcher, appelle courageusement plusieurs de ses amis à plutôt éviter les plateaux de télé après l’annonce des résultats. Une vraie désertion en temps de guerre. C’est ce qu’on appelle faire également preuve d’un bel d’optimisme à l’égard de sa candidate. Valérie, finalement, profites-en pour rester quelques jours supplémentaires en Guadeloupe. Le toujours ministre (eurois) des Outre-mer, « Seb » Lecornu, m’a promis de te rejoindre pour…faire campagne pour « Manu » entre les deux tours ! Avec le décalage horaire, ça passera mieux « crème » comme ils disent dans le langage des jeunes. Lol, tu l’as bien kiffé (une double horreur) ma pauvre Valérie, ce chemin de croix pas vraiment pascal avec en sus des sifflets de tes partisans en direction de ton ancien président Sarkozy, Porte de Versailles. Des huées pas vraiment nécessaires et intelligentes. Tu boiras le calice jusqu’au bout…Tu ne l’as pas volé non plus ton te-punch ou verre de rhum. Vive le zouk. . Il ne manque plus que la cigarette de la condamnée d’avant l’abolition de la peine de mort !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :