Oh ! la vilaine copieuse ! « Maman chats » sort ses griffes. Et le « matou » élyséen n’est pas en reste…

« Allo ? je voudrai le 22 à Asnières  » Marine est aujourd’hui dans la banlieue parisienne dans cette ville des bords de Seine et de la petite couronne parisienne avant de se faire couronner, le cas échéant, comme bien des rois et reines de notre histoire, à la basilique de Saint-Denis (où un certain nombre y sont aussi enterrés) , pas très loin du Stade de France. Où elle n’a pas prévu, à ma connaissance, de rassemblement populaire avec quelques uns de nos anciens et toujours grands sportifs dont le nouveau Mozart du ballon ovale. Antoine Dupont, qui signent aujourd’hui une tribune d’une franche hostilité à son élection.

Elle se rapproche néanmoins tout doucement de la capitale. Pas du quartier chaud de Saint-Denis à Paris pour y faire étalage de tous ses charmes de candidate. Ne nous égarons-pas. Ce n’est pas le genre de la maison ! Ferait-t-elle une campagne « low-cost », (c’est la crise financière aussi au R.N) plus particulièrement sur les rives de ce fleuve. Après le département de l’Yonne (forcément républicaine) l’un de mes anciens employeurs comme journaliste, lundi et Vernon, hier. Et pourquoi pas un grand meeting sur la place de la « Pucelle » à Rouen (ce n’est pas sûr que ça plairait beaucoup au maire socialiste, Nicolas Mayer-Rossignol, déjà qu’il est en deuil de sa candidate, Anne Hidalgo, touchée-coulée) et un arrêt à Neuilly-sur-Seine ? Ville macroniste où l’on a assez peu voté il est vrai pour Jean-Luc Mélenchon. Ca ne sert donc à rien. Une pénichette sur l’île de la Jatte suffira pour essayer de pêcher quelques poissons égarés dans des eaux troubles.

Quel retour de balle si malicieux et drôle à son rival finaliste que d’aller mardi sur les terres électorales de Sébastien Lecornu. L’un des piliers de la campagne du candidat-président sortant. Oeil pour oeil, dent pour dent. Oh la vilaine copieuse après que Emmanuel Macron, la veille, se soit déplacé, lui, à Denain, fief de l’un des porte-flingues de la cheftaine, un autre Sébastien, Chenu, lui, l’un des rares LR à l’avoir suivie il y a six ans ! Juste à temps pour se faire élire député à Denain où il a pris une belle tôle aux dernières municipales.

Un passage éclair, précisons-le aux portes de l’Ile-de-France. Une conférence de presse vite expédiée à l’hôtel « Normandy ». Pas tout de même le même standing que l’autre Normandy de Deauville. Ca aurait fait désordre de voir la candidate entre autres des « Gilets jaunes » et du bon peuple se perdre dans des salons à la clientèle plus huppée.

Juste le temps d’annoncer qu’elle est favorable à un septennat unique, quelques selfies avec ses fans en transe de voir leur Jeanne d’Arc adorée et le tour de passe-passe était joué. Elle s’est bien gardée de trop prolonger sa brève escapade normande dans une ville de la très grande banlieue parisienne, qui, grâce en partie à son ex-leader local, faisait « péter » les scores du Front national de papa Jean-Marie. Avant qu’il ne le quitte et disparaisse de l’espace politique vernonnais. Un ex-félon lui aussi aux oubliettes de l’histoire. Mais ce n’est pour autant une terre hostile. Les scores du RN sont toutefois moins reluisants aujourd’hui dans la seconde ville de l’Eure, département qui l’a placé tout de même en tête dimanche soir.

« Maman chats » qui n’aime pas trop s’exposer hors de ses bastions traditionnels et favorables de ses paniers (elle préfère sélectionner ses expos félines ) sort ses griffes lorsqu’il s’agit pour elle de refiler le mistigri désormais du si peu désirable « Rico » Zemmour et sa nièce préférée, Marion. Aux barbaresques comme les héros du film de Gérard Oury « La folie des grandeurs » avec son duo en or massif « Fufu »-Montand!

Pas question qu’ils intègrent son gouvernement en cas de victoire. C’est vrai que cette perspective ferait tâche pour essayer de capter les voix de la gauche extrême. On se demande bien avec qui « fifille » va pouvoir gouverner en cas de succès. Une grande partie de ses « cerveaux » (c’est osé) sont déjà partis et ils ne sont pas prêts de réintégrer le clan Le Pen. Marine est rancunière. Comme le patriarche. L’héritage s’est déjà transmis. Heureusement il y a encore son remplaçant à la présidence (pas le plus mauvais hélas!) Jordan Bardella, compagnon de l’une de ses autres nièces et son ex, maire de Perpignan, Louis Aliot et l’une de ses autres soeurs. Et ses porte-parole, pas encore de sa famille, que l’on voit régulièrement sur les plateaux de télévision. Son gouvernement d’union nationale, on peut avoir de…Le Pen à y croire !

Pendant ce temps-là son adversaire de la finale court la France à grandes enjambées. C’est vrai qu’il avait pas mal de retard à…l’allumage. Mais il en a gardé sous la pédale. Normal. Le « diésel » est bien lancé et on ne peut pas dire qu’il choisisse des zones de confort lui, en allant se « coltiner » très au contact, comme hier en Alsace, des français qui ne lui veulent pas que du bien. Un doux euphémisme. C’est plutôt la boîte à claques encore verbales. La confrontation est souvent musclée et même périlleuse sur le terrain. Un dérapage verbal n’est jamais exclu avec le chaud bouillant président. On ne peut pas contester son courage à prendre des coups. Et à y répondre avec le même enthousiasme. Cela lui servira de bon entraînement avant sa confrontation sur le ring du débat de l’entre deux tours probablement arbitré par le duo formé de Léa Salamé et Gilles Bouleau.

Vous avez certainement remarqué (depuis sa présentation hier ) que la Marine, à un poil de chat près, a copié le portrait présidentiel de « Manu » pour son affiche de second tour. Assise sur une table, chemisier blanc, tailleur noir, une tenue finalement « black and white » (du whisky pour les sans grade comme elle les aime, il fera peut-être parti de son panier de la ménagère à tva réduite ?) ) avec pour seul slogan « Pour tous les français ». Plus de prénom et de nom. Son père ne va plus la reconnaitre ! Et pas davantage de parti. C’est une nouvelle femme libre et rassembleuse qui se présente à nous. Quelle magnifique supercherie !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :