La France, c’est beau vu du train ! Surtout à l’arrêt. Les « intox » ne le sont pas elles…

Elle est si bonne mère « maman miaou ». Je ne suis pas un habitué des émissions de déclarations officielles des candidats sur la chaine publique juste avant les programmes du « prime time ». Un véritable pensum sans le moindre intérêt. Le hasard de zapping m’a tout de même permis de prendre connaissance hier soir d’une nouvelle promesse (je n’ai pas tout entendu hélas étant arrivé trop tard) de Marine: elle faciliterait une plus grande accessibilité aux transports ferroviaires avec de sacrées ristournes, voire même des gratuités offertes aux voyageurs « pour découvrir davantage ce beau pays qu’est la France ». Avec une telle offre alléchante, il n’y a plus de doute, je vote Marine. Celle qui confond peut-être pouvoir d’achat et pouvoir des chats. Comme je ne peux pas profiter en raison de mon âge légèrement avancé de l’exonération d’impôts pour les moins de trente ans, il faut bien que je récupère un peu de mon vote électoral. Surtout que je ne vais pas davantage profiter d’une réduction sur les tarifs de l’hygiène féminine. Y en a marre, c’est toujours les mêmes qui en profitent. Surtout que je bénéficierai pas plus des avantages accordés aux propriétaires de chats dans les rayons animalerie de la grande distribution…Je ne coche pas beaucoup de cases marinistes. Là, je reconnais honnêtement pousser un peu loin la croquette. Pas de bol…

Comme celui de la députée havraise, Agnès Firmin Le Bodo, une habituée des chemins de fer surtout entre la capitale de la France, Le Havre et l’une des métropoles régionales, Paris, qui cette fois-ci, n’allait pas au boulot à l’Assemblée nationale, mais avait profité du week-end pascal et familial pour s’offrir une petite pause. Dans le paradis du Luberon. Je ne crois guère qu’elle ait profité de sa proximité géographique pour se joindre aux supporters des « marinistes » en Avignon. Son retour, comme elle le signale ce matin sur les réseaux sociaux, comme tant d’autres usagers, s’est prolongé plus tardivement que prévu. Avec déjà un un retard de trois heures de son TGV au départ. Une affreuse banalité. Et un final un voyage achevé non plus sur les rails mais bien sur la route, pas en calèche tout de même ou diligence, mais à bord d’un car. Sympa.

C’est dommage que le bus de « Jeannot » Lassalle qui a fait un petit Tour de France des territoires pendant sa campagne, ne passait pas par là. Il aurait été plus confortable. Les motifs de conversations sont multiples entre deux députés. Les retards, c’est de plus en plus possible et fréquent avec la SNCF. Qui, en la circonstance , s’est peut-être fendue d’un mot d’excuse accompagnant un colis très frugal (j’ose espérer qu’il ne s’agissait pas de petites douceurs très limitées offertes à la seule parlementaire) comprenant notamment du taboulé, une bouteille d’eau pour se rafraîchir et un sachet de…fraises tagada pour son dessert. Haribo la vie !

C’est certainement plus drôle que l’une des nombreuses « fake news » véhiculées tout au long de cette campagne présidentielle (demain c’est jour de match à la télé) . Pour preuve la sortie d’un chroniqueur régulier de Sud-Radio, l’écrivain-journaliste bien ancré à droite, André Bercoff, qui a balancé au détour d’une phrase que l’unique survivant des attentats du 13 novembre au Bataclan et terrasses parisiennes, côté terroristes, Salah Abdeslam, avait appelé de sa prison, à faire barrage contre Marine Le Pen. C’est évidemment faux. L’éditorialiste de « Valeurs actuelles » est coutumier de ce genre d’intoxication électorale. Et le pire, c’est que l’ancienne commissaire de police, Julie Lescaut, la star héroïne de la télé pendant plus de vingt ans, une supportrice depuis des années du Front national devenu Rassemblement et de sa « commissaire en chef » MLP, a relayé cette information de la première importance ! Véronique Genest n’en est pas non plus à son coup d’essai en faveur de sa candidate préférée. Courageuse si l’on peut dire l’ancienne rousse flamboyante de la Une. Elle était meilleure à l’écran aux côtés de son équipe d’enquêteurs.

Le second finaliste, Emmanuel Macron, qui semble se détacher dans la course à l’Elysée (55 % contre 45 % aujourd’hui) a remis aussi les horloges à l’heure en relation avec les « intox » circulant sur ses origines sociales. Avec un humour certain: « je ne suis pas un fils d’archevêque. Je ne suis qu’un pur produit de la méritocratie. Je crois aussi au système républicain et aux concours », a t-il déclaré lors de l’une de ses dernières interviews radio.

Méfions-nous néanmoins des tendances sondagières. Pour preuve les informations (qui m’étaient parvenues aux oreilles grâce à un « témoin » très sérieux et présent) circulant au « château » dans le premier cercle du président jusqu’à 19h15 à l’Elysée. A une heure où sur la foi d’un certain nombre de retombées a priori dignes de foi (elles prenaient notamment en compte les mauvais résultats en Outre-mer et des prévisions sorties des urnes ailleurs, les deux finalistes étaient donnés dans un mouchoir de poche à 24-25 %. Un gros quart d’heure plus tard, la donne changeait et le sourire revenait dans les salons du palais présidentiel…Je ferai gaffe dimanche. A moins bien sûr que l’écart entre les deux prétendants ne soit suffisamment conséquent ! Souvenons-nous au final la remontée de Jean-Luc Mélenchon devancé seulement de 400.000 voix par Marine Le Pen.

P.S: La palme de l’ignominie revient à Vladimir Poutine. Il fallait tout de même oser: honorer la brigade de « bouchers » qui s’est rendue coupable des pires exactions sur des centaines de civils dans la ville martyre de Boutcha, en Ukraine. Une « pure » invention des méchants occidentaux puisque les soldats russes sont totalement innocents. Ca méritait bien en conséquence une petite breloque ! Ca ne va pas très fort globalement pour l’armée russe qui toujours selon des mêmes mensonges de propagande aurait perdu déjà un quart de ses généraux morts au combat…Les armées du tsar Poutine sont tellement bien organisées que les étoilés sont contraints d’aller au direct du feu. Ce n’est pas bon signe même si l’est du pays envahi reçoit depuis hier un déluge de bombes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :