La « Renaissance » du stylo vintage quatre couleurs à gauche et 58 « doudous » pour Edouard !

C’est Stéphane Bern qui doit être heureux. Que d’histoire (s), ma matière préférée pendant ma vie scolaire, dans le nouveau programme politique de nos partis. Monsieur Z aurait bien voulu revisiter l’Empire napoléonien, mais sa Bérézina présidentielle l’a en empêché. Heureusement qu’il nous reste la préhistoire et le Moyen-Age qui, comme chacun sait est prolongé par la Renaissance. Deux de ces ères concernent davantage la Nouvelle union de la gauche revisitée à la mode insoumise. Ca fait aussi plaisir ce retour aux fondamentaux avec le retour en force dans les cartables des petits écoliers du stylo quatre couleurs. Le rouge, le vert, le noir et le bleu (symbole davantage droitier) remplacé par le rose qui n’était pas encore utilisé. Un vestige vintage pour tenter de réécrire l’une des pages de la grande époque de la gauche pas maladroite pour conquérir le pouvoir.

Halte là: nous en sommes encore très éloignés. Même si la nuit dernière on a assisté à la sortie émouvante au forceps du quatrième bébé Mélenchon, avec ce qui reste du Parti socialiste qui a donc bien entériné ce mariage à quatre. Son conseil politique a validé en effet à un peu plus de 60 % sa propre disparition. Curieux pour une naissance. C’est quand même autre chose que le « mariage pour tous » pour des couples du même sexe. C’est tata Christiane (Taubira) qui doit elle aussi être contente. On a également bien ri hier à la sortie des deux « amères » de Lille et Paris, les cousines, Martine et Anne qui, hostiles à cette union électorale, ont déclaré néanmoins qu’elles ne feraient rien pour l’empêcher. Quel humour.

La…frange insoumise des socialistes modérés devrait défriser le nouveau grand gourou de gauche en présentant ici et là des candidats sous un autre label que celui de leur ancien parti. Puisque susceptibles d’être condamnés à l’excommunication en version laïque par le nouveau très petit Robespierre du PS, Olivier Faure !

Quelle gloire pour l’insignifiant et si peu charismatique premier secrétaire qui, moqué par ses pairs depuis des années, connaît enfin son heure de gloire. Si l’on peut dire pour avoir remporté sa première victoire dans les urnes en tant que chef, même s’il ne s’agit que d’un vote en interne.

Tonton la « Merluche » aurait quand même pu pousser le bouchon encore plus loin en proposant des pliants de plage pour les camarades de Lutte ouvrière de « Nath » Arthaud et du Nouveau parti anticapitaliste de « Philou » Poutou. Avec la telle avance en sièges qu’il envisage d’obtenir, le « che » aurait pu sacrifier deux ou trois strapontins déjà perdus d’avance dans des banlieues chic de la région parisienne, à Neuilly-sur-Seine où jadis le facteur Besancenot distribuait son courrier ou Versailles. Chez Valérie.

J’en arrive bien sûr à cette époque de la Renaissance, nom de guerre du nouveau carrosse royal et électoral d’En Marche. Le roi est mort, vive le roi. Cinq ans de règne, c’est court. Je parle bien sûr de la cour et non pas du monarque. Avec comme sous-titre à l’affiche des législatives « Ensemble » réunissant feu « En Marche » et ses principaux alliés le « MoDEM » et « Horizons », cher à Edouard Philippe pour une confédération et non un seul parti présidentiel comme avait pu le souhaiter il y a peu Emmanuel Macron.

Personne n’a rien vu, mais le choix de ce nom de baptême n’était qu’une belle image subliminale offerte au maire du Havre, accompagnée d’une boîte de dragées, qui souvenons-nous, avait célébré en grandes pompes le 500 e anniversaire de sa ville fondée par l’un des plus puissants monarques de cette belle époque de notre Histoire, François I er.

Marignan, c’est tout de même la signature d’une des pages les plus glorieuses de l’histoire de France et cette victoire acquise à quelques kilomètres de Milan par le tout jeune roi François, premier du nom, en septembre 1515. Le second François historique (qui n’est pas Hollande) préside la cité du Vatican. Et son royaume compte plusieurs centaines de millions de bons catholiques.

Reconnaissons aussi qu’en Marche n’a pas trop remué ses méninges pour cette appellation contrôlée et utilisée il y a trois ans pour entraîner Nathalie Loiseau et ses troupes aux Européennes où le parti présidentiel avait sauvé les meubles. D’époque forcément.

Il ne doit pas être trop mécontent au final l’ancien Premier ministre, avec, dans la corbeille de mariage l’assurance de 58 investitures…ou « doudous » dans ses couffins, soit un peu plus que les cinquante promesses de ventes pas forcément synonymes d’achats (seuls les électeurs décideront) adressées au Parti communiste sur la rive gauche. Mais la moitié moins que le maire de Pau, un autre François…

Même si on n’a pas encore la liste définitive et la géographie de circonscription des candidats et candidates, « Horizons » ne s’en tire pas mal. Il devrait pouvoir constituer un groupe à l’Assemblée nationale.

Un soulagement pas vraiment perceptible sur la prise de vues hier des signataires du contrat de mariage, avec des visages pas franchement renaissants et hilares, ceux montrés par Ladislas Guerini, le délégué général d’En Marche, Richard Ferrand et les deux nouveaux « copains comme cochons « Lou » Bayrou et Edouard Philippe. Qui, pour le coup, se sont associés pour peser et non pas se faire hacher menu, menu… Quatre hommes sur le même bateau comme demain avec la photo de famille de la gauche recomposée pour le meilleur et surtout le pire. Avec une grosse pincée de rire aussi.

Il serait étonnant que quelques belles ambassadrices de la France insoumise et leurs associées de charme ne figurent pas tout de même sur la photo. Il ne manquerait plus que l’on ne voit encore que des hommes sur le cliché! L’essentiel n’est-il pas déjà que la photographe soit bien une femme. Comme celle qui officie à l’Elysée pour immortaliser son président.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :