Des « Horizons » législatifs pour la maire de Fécamp !

Après le gel, le dégel ! Par plus de 30 degrés ça fond toujours plus vite ! C’était bien engagé dimanche soir mais tant que le feu n’est pas passé au vert, il faut toujours savoir faire preuve de prudence et de patience.

La Maire de Fécamp, Marie-Agnès Poussier-Winsback, représentera bien aux législatives le courant « Horizons » de son ami Édouard Philippe, son proche voisin « sudiste » qui, de toute évidence, a bien défendu la cause de sa collègue maire du littoral normand qui a été l’une des premières à le rejoindre au sein de son mouvement créé à l’automne dernier. L’élue cauchoise figure d’ailleurs au sein du comité national de direction du parti philippiste créé l’automne dernier.

Ce sera paradoxalement son premier combat législatif après tant d’années de militantisme commencé à l’âge de 18 ans au sein du RPR, puis toutes ces années de collaboratrice parlementaire auprès des deux députés du « cru cauchois » RPR puis UMP, Dénis Merville et Daniel Fidelin. Tout en réussissant à gagner ses galons personnels d’élue de conseillère régionale et maire de la cité historique des « Terres-Neuvas ». Deux mandats renouvelés pour aussi une passionnée de la cause nautique et du développement du tourisme.

« Franchement m’a-t-elle confié alors qu’elle venait d’avoir confirmation quelques heures plus tôt hier de son investiture qui était loin d’être une évidence avec l’appétit des…unes et des autres sur ses terres, « cela me semblait impossible de pouvoir rêver un jour défendre mes valeurs et convictions sur une terre bien ancrée à gauche pour un mandat national »

Ça tombe bien…avec sa nouvelle appartenance qui, au final, ne surprendra pas grand monde. Et cette reconnaissance qu’elle devra concrétiser dans les urnes en juin prochain. Tout en ajoutant aussi au passage son sentiment de « tétanie » a l’égard des résultats de la présidentielle, au soir du 1 er tour, de l’effondrement de LR, sa famille de toujours, à la forte poussée des extrêmes. Elle retrouvera d’ailleurs notamment sur sa route une représentante de la France insoumise candidate de la gauche et un jeune élu d’une commune environnante représentant son ancien parti LR. Et pourquoi pas une « dissidente » l’ancienne députée Marcheuse puis après son exclusion, redevenue radicale de gauche, Stéphanie Kerbarh (voir mon article d’hier).

Un engagement politique national au sein de la majorité présidentielle qu’elle défendra donc si elle remporte cette nouvelle victoire avec le même enthousiasme que celui qui l’a animé pendant toutes ces années auprès d’un autre président, Hervé Morin, à la tête de la Région qu’elle a aussitôt prévenu de sa désignation. Elle y tenait. « Je suis très fière du travail accompli avec cette belle équipe ». Tout comme bien sûr celui réalisé a la tête de l’exécutif municipal de la cité des Terres-Neuvas » Une équipe composée d’élus d’horizons divers »

Une dissidence qui, en revanche, est désormais exclue dans l’Eure, après le jet de l’éponge hier de Claire O’Petit.

Le successeur de Sébastien Lecornu, François Ouzilleau qualifié « d’adepte du trampoline » par l’ex-future députée En Marche renvoyée dans ses foyers, sera donc dans l’hypothèse favorable, contraint de quitter à son tour son fauteuil de maire tout en restant élu municipal. Une question d’habitude dans la seconde ville de l’Eure. C’est impressionnant, mais quoi de plus logique au pays des impressionnistes à proximité des Jardins de Claude Monet à Giverny ! Mais nous n’en sommes pas encore là. Les urnes n’ont pas parlé. Et au jeu des chaises musicales, en raison du respect en grande partie ridicule du non-cumul des mandats, il n’est pas exclu d’envisager la montée à la Région de la candidate investie comme suppléante dans la 2 e circonscription, élue dans l’opposition à Evreux, Isabelle Collin…

PS: Le respect de la parole donnée. Et d’une confiance partagée en toute réciprocité. Avec deux élues: l’une fécampoise ayant déjà beaucoup d’expérience (elle me pardonnera de mettre l’accent sur cette présence de terrain et de proximité avec sa population locale et régionale (ce qui ne peut pas être considéré comme un handicap) depuis plus d’une vingtaine d’années) et sa benjamine ébroïcienne entrée beaucoup plus récemment en politique. Sans oublier tous ceux et celles de Louviers au Havre en passant par Evreux, me permettent souvent de…passer une première couche comme hier, suivie aujourd’hui d’une seconde. Un comble pour un non-bricoleur pas vraiment habile lorsqu’il s’agit de manier le pinceau ! Encore merci à tous mes informateurs et informatrices de l’ombre.

Un dernier mot: le Président a annoncé hier à Berlin, avoir trouvé sa perle rare de Premier ministre. Promis « Manu » j’attendrai ton feu vert avant de lancer l’info…Mais là ça va être beaucoup plus difficile !

Mes excuses aussi pour des problèmes techniques qui n’ont pas facilité la bonne transmission de l’article du jour. Probablement causée par l’attente du SMS du président Macron! Quand ça ne veut pas…ça ne veut pas !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :