La mouette et le magicien !

Il s’y connait en mouettes ! Quoi de plus naturel pour le maire du Havre, habitué aux cris stridents de ces espèces volatiles pilleuses de poubelles publiques. Plus sérieusement, Edouard Philippe a bien fait se marrer son auditoire à Montpellier où il faisait campagne pour l’un de ses candidats « Horizons », comme il le fait tout particulièrement dans le sud de la France. Et notamment sur la ligne de front niçoise où son mouvement s’est bien développé et où la guerre fait rage entre les deux anciens « frères de la côte » désormais à couteaux tirés, Eric Ciotti et Christian Estrosi, ce dernier ayant rejoint Edouard Philippe.

Toujours est-il que ce dernier a lancé avec un réel succès cette formule lancée au public à la suite de l’entrée fortuite d’une mouette dans l’espace. « C’est le seul oiseau de la France insoumise de cette circonscription. Ils ont réussi à le faire entrer dans la salle. Il sont très très forts« . L’ancien Premier ministre ne s’est pas privé, et là sans le moindre humour « so british » pour tirer tout particulièrement à boulets rouges sur l’espèce très protégée de Jean-Luc Mélenchon et de ses amis. Devenus les bêtes noires et les sinistres corbeaux du « bruit et de la fureur » de la majorité. La famille de gauche a d’ailleurs vécu des dernières heures très contrastées. Avec un premier succès remporté grâce au Conseil d’Etat sur la décision, certes contestable, du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, de refuser que ses services à Beauvau, à la lecture des résultats, établissent un score global pour la NUPES et individualisent plutôt le score des différentes composantes, rouges, vertes et roses. Evidemment se voir créditée de 24 ou 25 % et une possible position de « leader-ship » au coude à coude avec la majorité présidentielle dimanche soir, ce n’est évidemment pas la même chose. En vue du second. Même si au final, chacun aurait pu effectuer sa propre addition.

Les projections en nombre de sièges oscillent très curieusement pour l’équipage du « Maduro hexagonal », selon les quelques sondages sortis, varient entre 120 et 230. Presque du simple au double. Ce n’est plus une fourchette mais une fourche XXL! Grotesque. Il y a de quoi sérieusement grincer des dents.

Après ce premier avantage, la douche froide pour la NUPES est venue très vite quelques heures plus tard avec la décision du tribunal judiciaire de Créteil invalidant l’accord de rassemblement voté par le Parti socialiste et son seul « parlement » alors qu’il aurait dû organiser une convention nationale incluant les militants. Un jugement qui, à terme, pourrait remettre en cause cette alliance à gauche…combattue par nombre d’anciens « éléphants » transformés en éléphanteaux du PS, qui depuis ces dernières semaines, ne se privent pas pour soutenir les frondeurs socialistes en campagne.

Le juge a ordonné au PS d’organiser dans un délai de trente jours (le scrutin sera passé d’ici là) sous peine d’astreinte financière de 500 euros par jour, une convention nationale pour ratifier cet accord. Dans l’attente de réaction officielle du grand sachem déplumé, Olivier Faure, la numéro deux du parti (moins de 2% à la présidentielle avec sa candidate dite officielle, Anne Hidalgo) qui parle d’une « véritable dynamique de la gauche » rejette la grosse pierre sur « certains membres de notre parti ayant souhaité faire le jeu de la majorité présidentielle et dévoilent leurs véritables intentions en s’attaquant à la NUPES ».

Quelle sinistre comédie qui ne changera pas grand chose aux résultats, sinon que l’ex-premier parti politique de France parviendra peut-être à sauver une quinzaine de sièges sous la « curatelle » de la France Insoumise. Quelle revanche pour l’ex-député et sénateur, eurodéputé et même sous-ministre sous Mitterrand, Jean-Luc Mélenchon, qui parti de la rue de Solférino (l’ancien siège des socialistes) pour monter sa petite entreprise avec une valisette, l’a transformée en grosse malle attrape-tout. La spécialité de tous les extrémismes. Un sacré magicien…après trois déconvenues présidentielles ! Il est mieux placé toutefois pour devenir le Premier ministre du département de Seine-Saint-Denis où la NUPES se trouve en position de force grâce notamment aux voix de son électorat issu de l’immigration et d’une partie hélas de la population islamogauchiste que d’une population populaire des quartiers gangrénés par les divers trafics et dont les premières victimes sont les habitants les plus modestes ! L’insécurité les concerne en premier lieu…Les voyous beaucoup moins !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :