Un « sans-culotte » pour l’interdiction du costume-cravate ! Et une belle collection de maillots…

Ca vole toujours plus haut dans les travées de l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Et là on parle chiffons. Ou plutôt costumes. Entre hommes. Les femmes sont en effets exclues de ce débat essentiel de notre démocratie. Les féministes risquent de grimper aux rideaux. C’est sans pinces ni ourlets que Eric Ciotti, le peut-être candidat à la présidence des Républicains après l’annonce du forfait de Laurent Wauquier, a demandé à la présidente de l’Assemblée, Yael Braun-Pivet, de revoir et corriger le dressing les députés de la France Insoumise. Il ne supporte plus les tenues qu’il juge débrayées et indignes des représentants de la nation de ce groupe. Il souhaiterait rendre le port du « costard » (pas celui bien sûr offert à François Fillon il y a six ans) obligatoire. Comme naguère Coluche pour le pinard…Mais là il ne s’agit pas d’un sketch ! Même si le député niçois ne manque pas d’humour. Parfois. Sur ce coup-là, même si le terme d’obligation est maladroit, on ne peut-être pas lui donner totalement tort. Et pour une fois il a accordé son violon avec son ancien « frère de la côte », Renaud Muselier, son ennemi (avec Christian Estrosi, le maire de Nice) président de la Région PACA qui a fustigé lui « la gauche sale et débraillée » de l’Assemblée nationale.

Ca ne semble pas l’avis toujours très mesuré du tellement prometteur Lucien Boyard, l’insoumis de 21 ans, l’un des deux benjamins du parlement qui, dans la foulée, a envoyé une missive à la présidente lui réclamant de « mettre un terme à cette arrogance vestimentaire » avec dans son viseur le « prix exorbitant de ces costumes, un luxe indécent au regard de l’explosion de la pauvreté dans notre pays« . Le « sans culotte » révolutionnaire à cocarde (pas la même que ses prédécesseurs de la Révolution de 1789) estime que ses collègues cravatés et costumés « renvoient une image déplorable de la représentation nationale ». « On nous reproche de venir habillés simplement, mais la véritable indécence c’est de s’y pavaner en costume coûtant plus cher qu’un SMIC ». D’où sa requête: l’interdiction totale de port de ces tenues ! La liberté, l’égalité et la fraternité vue par l’un des « aboyeurs » coupeurs de têtes ! Vive la République que représente à lui seul Jean-Luc Mélenchon.

A propos de tête et surtout de couvre-chef, saluons l’heureuse initiative de l’ancien préfet de police de Paris, le très populaire patron de la P.P, surnommé le « berger Lallement », admis à faire valoir ses droits à la retraite en milieu de semaine, remplacé par le plus « espagnol » Laurent Nunez, ex-partenaire de double à Beauvau de Christophe Castaner. Le premier nommé a souhaité offrir sa célèbre casquette brodée d’or au musée de la préfecture de police de la capitale. Voilà un ornement qui nous a fait rire surtout qu’elle a été brocardée et élargie (les Gilets jaunes un peu moins) et a priori néanmoins ne suscitera pas un « méga » fétichisme. Il ne manquerait plus que la casquette de l’ancien préfet à grosse poigne suscite des convoitises et fasse même l’objet d’un « emprunt » frauduleux.

PS: Il suffit de le demander et je vous l’offre bien volontiers sur un plateau. Pas encore double. Cocorico néanmoins. Le sprinteur français Christophe Laporte qui, l’hiver dernier, a quitté « Cofidis » où il ne levait les bras que très rarement en vainqueur, pour rejoindre les Pays-Bas, a déjoué les pronostics en s’envolant vers la première victoire française au Tour de France dans l’ultime kilomètre de l’étape conduisant hier le peloton à Cahors. Histoire de parachever le triomphe collectif de la team batave. Le terme s’envoler est d’autant plus d’actualité que l’équipe néerlandaise du futur vainqueur (sauf incident) « Jumbo Visma » rebaptisée « Jumbo-Vista » s’apprête à partir de Paris avec une valise pleine non pas de « costards » et cravates, mais de maillots: le jaune, le vert, le rouge à pois de la montagne et déjà cinq victoires d’étapes ! Et ce n’est probablement pas fini. Une sacrée collection et domination qui, comme souvent, ne sont pas sans susciter quelques interrogations chez les « vilains » suiveurs. Forcément et… mécaniquement suspicieux ! A charge…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :