C’est très Fort en souvenirs d’été ! Et quelle mauvaise foi…

Le couple présidentiel a pris possession ce week-end du Fort de Brégançon pour trois semaines-normalement-de vacances studieuses bien méritées après cette nouvelle année encore très chargée et pas seulement que sur le plan électoral ! C’est très probablement le président de la V e République ayant le plus d’appétence pour ce rocher varois que détestait tout particulièrement François Mitterrand. Qui même une fois reçut le maire voisin de Fréjus en…charentaises et pyjama ! Le premier président socialiste préférait et de très loin sa bergerie landaise de Latché où il avait ses habitudes et pas seulement que l’été. On a encore en mémoire, pour les plus anciens, de la panne de la grue servant à un direct télé ! Un dysfonctionnement qui avait fort déplu à l’époque à « Tonton » !

Le président Sarkozy y préférait aussi la propriété familiale de « Carlita » au Cap Nègre, distante seulement de quelques encablures. Certainement beaucoup plus confortable et davantage à l’abri des photographes en planque qui tous les ans essaient de rivaliser de stratégies pour piéger le président et ses proches. On se souvient également de la tenue très légère du grand Jacques surpris sur sa terrasse dans la tenue d’Adam. Et portant une simple paire de tongs comme effet ! Il n’était pas mal non plus en short, chaussettes et paire de tennis ! Les photos du chef de l’Etat dans le plus simple appareil (qui lui n’était en rien d’Etat) ne sont jamais sorties évidemment dans la presse people, mais on n’est pas passé très loin ! L’honneur est sauf: Bernadette n’était pas elle en tenue d’Eve!

L’ancien maire de Paris n’a jamais caché détester ce fort présidentiel où selon ses propres dires « il s’emmerdait ». Peut-être aussi en raison d’un souvenir qui l’avait profondément humilié alors qu’il n’était encore, pour quelques semaines, que le Premier ministre de VGE. Il n’avait que très peu apprécié la façon dont il avait été reçu par le président qui l’avait invité à partager un dîner en compagnie de son professeur personnel de tennis. Curieuse humiliation alors que la locataire de Matignon allait quelques jours plus tard démissionner avec fracas! Jeu, set et match…

Rien à voir donc avec ce lieu de résidence présidentielle qui, au fil des années, s’est souvent transformé en petit théâtre de rencontres diplomatiques très médiatisées comme celle il y a trois ans avec un certain Vladimir Poutine. Il est sûr que le dictateur russe ne profitera pas cette année de la piscine hors sol, qui lors de sa construction très récente, avait suscité quelques vagues dans l’actualité estivale ! Le président Macron essaiera peut-être d’échapper à la curiosité des « affreux » curieux lorsqu’il s’adonnera à son péché mignon: le jet-ski. C’est aussi de son âge. Ca n’existait pas du temps du Général, de Georges Pompidou et de Giscard ! Un sport pas vraiment populaire surtout à une époque où l’on parle beaucoup d’économies de carburant sur terre et sur mer et d’environnement!

C’est très probable que ces sorties éventuelles seront scrutées et sujettes à des polémiques ! Le cas échéant. Tellement éloignées de l’anecdote liée au premier occupant de cet ancien fort très peu confortable au début, en 1964, le général de Gaulle, malheureux de dormir dans un lit pas vraiment adapté à sa grande taille ! Il y avait passé des nuits « cauchemardesques » pour son premier séjour…On ne le voyait comme ses successeurs les plus proches que pour la messe dominicale à Bormes-les-Mimosas. Et « Sarko », lors de ses sorties d’entraînements à vélo dans l’arrière pays.

A propos de polémique estivale en ce week-end de magnifique festival pour le sport féminin avec l’arrivée du Premier tour cycliste avec une dernière étape menant les championnes jusqu’à la…super « Planche des belles filles » la si bien nommée (aussi empruntée au mois de juillet par les garçons) que penser de celle lancée, pour ne pas changer, par une élue verte parisienne. Cette dernière, en effet, s’est émue du fait que la finale du championnat d’Europe de football opposant l’Angleterre à l’Allemagne et retransmise à la télé, avait basculé à la fin du temps réglementaire peu avant le JT de 20 heures de la Une sur une autre chaîne du groupe, M 6. De moindre notoriété. Quel scandale. En insistant sur le fait que cette bascule n’aurait jamais eu lieu si ça avait été la finale masculine. Quelle mauvaise foi insupportable. Pour la simple raison que les finales des hommes, oublie-t-elle de le dire, ne se disputent jamais…à 18 heures comme hier dimanche, mais bien en règle générale à 21 heures ! Il ne peut donc pas y avoir un changement certes toujours un peu désagréable d’une chaîne à l’autre. Mais faut-il y voir pour autant un pied de nez de nature forcément sexiste ? On est bien s’habitué depuis des lustres au basculement des événements tels que le Tour de France (où les coupures publicitaires sont beaucoup plus gênantes) ou du tournoi de Roland-Garros sur les chaînes publiques !

Je préfère retenir pour ce qui est de la finale de football au féminin disputée devant plus de 80.000 spectateurs dans le temple de Wembley à Londres, que la victoire des britanniques dans un tournoi phare du calendrier international. Une première depuis le triomphe de l’équipe de Gordon Banks et de Bobby Charlton en 1966, « at home » déjà face à l’équipe germanique. Les « lionnes » ne l’ont pas volé ce sacre européen !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :