« Tout doucement »: les tuyaux n’étaient pas connectés et c’est la douche froide…

« Tout doucement » titre à succès chanté par « Bibi » dans un autre siècle pourrait être remixé à l’attention des quinze millions de retraités du privé qui, ce matin au moment de prendre leur douche ont été déçus et « douchés » d’apprendre que la revalorisation de 4 % de leur pension n’interviendrait pas ce jour mais le mois prochain. Si tout va bien. On ne sait jamais ! Tous les tuyaux n’ont pas été en effet connectés à temps. La faute à la lenteur des débats survenus la semaine dernière à l’Assemblée nationale et du vote sur l’aide au pouvoir d’achat. La loi étant promulguée tardivement, point de hausse en ce mois d’août. Les rêves d’un « restau » étoilé pour fêter l’événement s’éloignent. C’est ce qu’on appelle une « belle » étoile filante et gourmande. Nos compatriotes concernés par cette augmentation et tombés dans le « Panot », du nom de la présidente du groupe des Insoumis, pourront toujours remercier la « généralissime » présidente du groupe et tous ses amis de LFI pour ce retard à l’allumage !

Ce sera pour le mois prochain avec néanmoins un effet rétroactif (youpi) des deux mois de juillet et d’août. Avec une moyenne de 50 euros supplémentaires sur une pension de l’ordre de 1.200 euros (les complémentaires ayant encore beaucoup plus de retard puisque seulement prévues pour l’automne et probablement limitées à une hausse de l’ordre de 3 %) le « petit » complément devrait donc s’arrondir exceptionnellement à la rentrée. Merci qui ? Merci bien sûr…Mathilde (Panot) et à tous ses potes députés de LFI. A défaut de l’inviter autour d’une bonne table (ce serait gâcher votre plaisir et très sûrement le leur) vous pourrez toujours avoir une pensée émue à leur attention lors de votre prochain virement. Ils seraient bien capables de s’élever avec véhémence contre cette promesse non tenue par Emmanuel Macron de ce coup de pouce malheureusement retardé.

Il y en a un au gouvernement qui ne risque pas de se les tourner, les pouces, même pendant ses vacances. Le ministre de l’Intérieur va beaucoup jouer en extérieur. Il était hier à Marseille pour annoncer l’arrivée prochaine d’une soixantaine de fonctionnaires supplémentaires à « l’Evêché », l’Hôtel de police de la cité phocéenne. Qui dit Evêché dit sermon et paroles qui sont tellement bonnes à entendre et l’épître selon Darmanin qui, depuis une dizaine de jours, se débat dans son combat personnel avec le prédicateur d’une mosquée dans les Hauts-de-France (fiché S depuis dix-huit mois) qui est loin encore d’avoir quitté le sol français ! En attendant le « pauvre malheureux » déjà défendu par 20.000 pétitionnaires dont plusieurs députés de la gauche extrême) peut aussi se féliciter du succès d’une cagnotte lancée par ses supporters. 50.000 euros y ont déjà été récoltés pour financer sa défense! Quelle belle solidarité à l’égard d’un ennemi de notre pays. On avait connu pareille générosité pendant la crise des Gilets jaunes où un « casseur de flic » avait profité de ce bel élan populaire.

Un dossier d’expulsion pour le moment ratée, totalement occulté de façon médiatique à ce jour par la locataire de Matignon qui laisse son ministre à la manoeuvre et communiquer. Parfois à tort et à travers. Il ne pouvait pas bien sûr aussi ne pas être interrogé sur le drame de Pontoise (où une fillette lutte toujours contre la mort) et celui de Gironde intervenu encore plus récemment et cette répétition d’accidents d’une extrême gravité dans nombre de villes dus à ces fameux rodéos qui ne cessent de pourrir tant de nos cités livrées à des voyous. Une voyoucratie agissant en toute impunité. Et sans grand risque de payer pour leurs agissements intolérables. Le ministre promet 100.000 opérations de contrôles. Même si l’on ne doute pas de ses bonnes intentions, des paroles aux actes, il y a un tel fossé. Que je crois hélas infranchissable… La communication et les coups de menton ne suffisent pas.

PS: Ce sont les réservistes de l’été. Sur les plateaux des chaînes d’infos en continu. Si LCI, depuis le mois de février dernier consacre hélas toutes ses longues soirées (ca commence à devenir très lassant) à des débats sur la situation en Ukraine, avec des intervenants devenus depuis le temps des familiers dont l’ex espion du KGB, plutôt sympa, d’autres continuent de parler un peu politique. Française. Et un élu eurois depuis quelques jours joue le rôle de consultant plutôt éclairé. En l’occurrence le conseiller régional et maire de Vernon, François Ouzilleau, désormais invité régulier de la chaîne Bolloré, C.News. Le successeur de Sébastien Lecornu a visiblement un peu digéré sa défaite surprise aux élections législatives de juin…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :