La vie n’est décidément pas un « long fleuve tranquille » sur les bords de Seine ! Et aussi le symbole de la liberté d’expression dans le monde poignardé…

« Annus horribilis » Une année horrible en latin et un terme souvent employé par la famille royale d’Angleterre. Ca tombe bien…si j’ose dire, car elle concerne tout particulièrement la ville de Rouen où les anglais ont tout de même brûlé notre sainte Jeanne avec comme complice l’évêque Cauchon. Et encore davantage son maire socialiste, Nicolas Mayer-Rossignol. Ca avait commencé avec la polémique liée au déplacement de la statue équestre de notre…Empereur qu’une votation locale à permis de retrouver toute sa place. Aussitôt restaurée (façon de parler car la rénovation a mis du temps) et aussitôt souillée par un abruti.

Un détail d’une histoire très perturbée pour l’édile rouennais ces derniers mois en terme électoral déjà avec la déroute de sa candidate à la présidentielle, Anne Hidalgo, officiellement sur la ligne d’eau de départ, sur les quais de Rouen. On connait la suite. Un coulage à pic. Désastreux et abyssal plongeon. Comme les résultats des candidats socialistes dissidents de la NUPES aux législatives et élus de l’équipe municipale de NMR dans l’agglomération. Un petit tour et puis s’en va. Et ça se poursuit depuis quelques jours avec la très vive tempête suscitée par la décision surprise et subite de la municipalité d’annuler l’une des festivités phares de la capitale de Seine-Maritime (avec forcément le Havre !): les 24 heures motonautiques…Cinquante ans d’existence parfois toutefois assombrie par des drames, rayés d’un trait. La vie n’est décidément pas « un long fleuve tranquille » du côté de la place de la Pucelle ! Les élus « verts » ont dû peser dans cette suppression « dans l’air du temps » ! Le yacht-club local organisateur est vent debout devant cette suppression. Pourquoi y-a-t-il deux poids deux mesures ? Et certains de remettre en question l’existence même de l’Armada. Certes, ce sont des voiliers mais que de pollution doivent estimer les « braillards » avec leur arrivée en Seine à moteur et ces dizaines de milliers de visiteurs et les gênes occasionnées pendant toute la durée des…Jeux olympiques de Rouen puisque organisés tous les quatre ans.

Il y a vraiment le feu en ces temps douloureux. Pour preuve aussi les mégas-incendies (du jamais vu à ce niveau national) qui ne touchent pas que les régions les plus boisées comme le sud-ouest et le midi, régulièrement meurtries. Mais également depuis un mois la Bretagne et la Normandie, des régions qui jusqu’alors étaient loin de connaître de tels désastres. Comme depuis quelques jours la forêt de Paimpont (cela ne s’invente pas hélas !) plus connue comme la légendaire et mythique forêt de Brocéliande dont le coeur historique est actuellement touché par les flammes destructrices. Le roi Arthur ne va pas être content! Et même dans l’Eure, à proximité de l’abbaye du Bec-Hellouin, la forêt de Montfort, autre poumon vert, même s’il est plus modeste, de ce département. La main de l’homme n’y est pas vraisemblablement pas innocente. Ici comme ailleurs. La justice se doit d’être impitoyable pour punir sévèrement tous ces criminels…

Comme je le rapportais hier les mauvaises langues se délient notamment sur les réseaux sociaux où l’exécutif est cloué au pilori pour l’insuffisance des moyens aériens et un éventuel manque d’anticipation pour combattre ces brasiers de l’horreur. C’est toujours forcément la faute de nos gouvernants, même si l’heure de la « mobilisation générale » a été lancée. Il en est même, nombreux toujours sur la Toile qui se déchaînent contre l’actuel chef de l’Etat en vacances dans le Var. Ce « dangereux criminel » ose s’adonner à un loisir motorisé sur mer alors que nos forêts brûlent ! Qu’attend-il pour mettre son casque, ses bottes et sa tenue de pompier et rejoindre les valeureuses colonnes de soldats du feu ? On pourrait presque en rire…Même si la situation ne s’y prête pas !

PS: L’actualité est beaucoup plus tragique de l’autre côté de l’Atlantique. Cela faisait bientôt 33 ans (l’âge du christ pour les croyants, lors de sa crucifixion) que l’écrivain d’origine britannique, Salmane Rushdie, faisait l’objet d’une « fatwa » lancée à l’époque par le maître de l’Iran, l’ayatollah Khomeiny (alors jeune étudiant en journalisme j’avais planqué une nuit à Neauphle-le-Château avec des copains la veille de son départ de France et croisé et même interviewé l’illustre barbu) a été victime d’une tentative d’assassinat. Dans l’Etat de New-york, tout proche du Canada, où il donnait une conférence littéraire. L’auteur des « Versets sataniques » jugés blasphématoires, touché au cou et à l’abdomen (l’auteur de cette attaque âgé de 24 ans et originaire du New-Jersey voisin) lutte toujours contre la mort et les médias de Téhéran se félicitent de ces coups de poignard contre le symbole de la liberté d’expression dans le monde ! Et la vie d’un homme poursuivi et menacé depuis plus de trente ans par les barbus ou leurs adeptes radicalisés et islamiques. L’agresseur, qui très probablement n’a jamais lu les « Versets sataniques » a aussitôt été arrêté par la police locale. S’en est suivie une conférence de presse improvisée dans la nuit (chez nous) conduite par le shérif local coiffé de son chapeau de cow-boy et le maire de la localité. Un moment surréaliste cette intervention pour le moins décoiffante ! Il n’y a vraiment que les Etats-Unis pour nous offrir pareil « spectacle »…dont on se serait bien passé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :