Des « coiffeurs et coiffeuses » aussi sur les bancs du gouvernement ! Et un « Cayeux » dans la chaussure…

Il n’y a pas que dans la coupe du monde de football où il est fait appel lorsque la qualification est dans la poche, à la « main d’oeuvre » en réserve sur le banc de touche pour le troisième match de poule. Ceux que l’on appelle de façon curieuse les « coiffeurs » de l’équipe. La preuve hier après-midi dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale où plusieurs « coiffeurs et coiffeuses » du gouvernement sont rentrés sur le terrain. Non pas pour couper les cheveux en quatre des députés mais bien pour répondre à leurs questions lors de la traditionnelle du séance du mardi. Et à ce jeu, la très sportive ministre déléguée à la Santé, Agnès Firmin le Bodo, a monopolisé exceptionnellement la « balle » à l’aide de petites fiches techniques ou plutôt en la circonstance le micro. Son « patron » comme bien d’autres de ses collègues titulaires avaient délaissé leur poste habituel sur les bancs des ministres. Ils faisaient pour un grand nombre d’entre eux très probablement partie de la suite accompagnatrice du président de la République, qui, pendant trois jours est en déplacement de visite d’Etat avec tapis rouge aux Etats-Unis. Sa seconde depuis son entrée à l’Elysée et la première depuis son accession à la Maison blanche de son hôte, il y a presque deux ans. Pourvu que Emmanuel Macron ne serre pas trop fort la main de son interlocuteur plus fragile d’apparence, comme il l’avait fait avec Donald Trump. En quelque sorte un bas de fer très viril qui avait fait la joie des caméras et des journalistes. Là le bras de fer se limitera et c’est déjà beaucoup à la politique protectionniste et égoiste de l’économie américaine « America first », principal point de divergences entre les deux alliés de toujours beaucoup plus proches sur le dossier ukrainien.

Certains de ses ministres ont eu les oreilles qui ont sifflé avant son départ et pas pour cause d’attitude, pour Washington. « Manu II  » a recadré en effet plusieurs d’entre eux qui, ces derniers jours, ont étalé un peu trop leurs divergences publiquement. Histoire de siffler la fin de la récréation au sein de son équipe gouvernementale, amputée lundi de la ministre déléguée aux collectivités territoriales, Caroline Cayeux, l’ancienne maire de Beauvais, qui visée par la Haute-autorité de la transparence de la vie publique pour avoir minimisé son patrimoine immobilier, a préféré mettre fin d’elle même à son CDD. Un carton rouge donc pour l’intéressée, l’héritière aisée d’un laboratoire pharmaceutique à la tête d’une fortune patrimoniale évaluée à 12 millions d’euros très sous-estimée semble-t-il et invitée fortement par l’exécutif à démissionner dans les meilleurs délais. Son sursis n’aura été que très limité dans le temps. Un propos maladroit et ancien sur le mariage pour tous l’avait déjà très fragilisée mais là les dernières accusations à son encontre ne pouvaient pas passer avec ce « Cayeux » dans la chaussure.

Monsieur « l’arbitre » de l’Elysée a distribué aussi quelques cartons jaunes. Il visait notamment son grand argentier, « Nono » Le Maire, accusé par plusieurs de ses pairs de la jouer trop « perso » et de ne penser qu’à l’horizon 2027, après le buzz de sa déclaration liée à l’abus aux recours des cabinets privés dont celui de McKinsey. L’ancien député de l’Eure ne visait-il pas également au passage un ancien Premier ministre normand prénommé Édouard, qui à l’époque n’avait pas caché avoir eu recours à ce cabinet pendant la crise épidémique. Une peau de banane bien mûre en direction d’un adversaire potentiel de 2027 ?

En attendant ce scud avait valu à l’homme fort de Bercy, dès le lendemain, une réplique de son collègue porte-parole du gouvernement, Olivier Véran: « Je ne sais pas si c’était une dérive ou un abus, une expression reprise à son compte du Ministre de l’Economie, qui avait assuré en août dernier ne pas savoir ce qu’était un super-profit ». Oh le vilain tacle par derrière…

PS: L’enseigne FNAC aurait-elle été victime de pressions, voire même de menaces ? Toujours est-il que cet empire de la culture multi-média, après avoir renoncé de commercialiser un jeu bâptisé « Antifa » (voir ma dernière chronique) après une vive émotion notamment des syndicats de police, est revenu illico presto sur sa décision de façon …très courageuse en le redistribuant à partir d’aujourd’hui dans ses magasins. Certains déjà menacent de boycotter la grande chaîne culturelle. Pour protester contre la commercialisation d’un jeu de société…pour le moins menaçant à l’égard des forces de l’ordre ! Même si je ne suis pas un adepte des différentes modes de censure ou de boycott, il y a quand même des limites à ne pas franchir ! Pas très malin, un doux euphémisme, ce jeu affligeant appelant à la violence contre les « flics » ! Même s’il existe hélas d’autres jeux vidéo de plus grande violence…

Oh quelle surprise ! Le président de la Région PACA, Renaud Muselier, vient d’annonçer ce matin son transfert vers la maison « Renaissance » dans le courant du mois de décembre. On ignore encore le montant de la prime à la signature. Un mercato sans grande surprise depuis ses rapprochements avec la majorité présidentielle ne datant pas d’hier. Son « grand ami » et ancien « frère de la côte » « Rico », loin d’être encore…Ciotti d’avance avec son affaire d’emplois fictifs collant aux basques de son ancienne compagne, a évidemment dégaîné le premier en tirant sur son adversaire très privilégié en le qualifiant de « traître ». Une accusation tellement surprenante ! Surtout en période électorale pour celui qui aspire à prendre les destinées du parti des Républicains en décembre. C’est déjà demain…après ce si long mois de novembre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :